Star Trek Super-Skill Pinball, avis et chronique de jeu


Vous êtes nostalgique des arcades de votre jeunesse? D’une partie de Pinball avec la petite touche d’adrénaline toute typique du moment où on s’approche des “flippers”? Si, en prime, vous êtes un fan de l’univers de Star Trek, vous trouverez dans Star Trek Super-Skill Pinball un jeu fait sur mesure pour vous.

Star Trek Super-Skill Pinball
Auteur: Geoff Engelstein;
Illustrateurs: Richard Dadisman, Scott Hartman, Adam Jury et Daniel Solis ;
Éditeur: Wizkids;
Distributeur: Wizkids;
Nombre de joueurs: 1 à 4 joueurs;
Durée: 45 minutes;
À partir de: 12+;
Thématiques: Star Trek, Pinball;
Mécaniques: Jeu de roll and write (rouler et noter).

Photo de l’éditeur

C’est quoi le but?

Dans Star Trek Super-Skill Pinball, le but est d’être le joueur qui a accumulé le plus d’étoiles au terme des rondes de jeu.

Le dosseret du plateau Starfleet Academy
Photo Meeple Qc

Comment on joue?

Tout d’abord, il faut sélectionner un des quatre duos de plateaux et de dosserets fournis dans Star Trek Super-Skill Pinball. Chaque paire présente un niveau de difficulté différent:
Starfleet Academy: facile
The Trouble with Tribbles: modéré
Lower deck: modéré
Borg attack: avancé.

Une fois le plateau choisi, il faut qu’un joueur devienne le lanceur de dés. Ce dernier sera responsable des lancers de dés qui rythmeront la partie. À chaque tour, les deux dés seront lancés et les joueurs pourront choisir lequel des deux sera utilisé dans la machine. Chaque joueur peut utiliser celui de son choix selon ce qui l’avantage le plus. C’est en plaçant la balle sur la case correspondant au lancer de dé choisi ( et en la noicissant) qu’on suit l’évolution de la partie. Le déplacement de la balle permet au jeu de prendre tout son sens!

Tous les plateaux sont divisés en sections qui sont composées de groupes de cases “dés”. En respectant le fait que la balle part de la case “Start” en haut du plateau (du moins pour le premier plateau!), le joueur devra sélectionner une case parmi le groupe de la section la plus haute possible. Si aucune case n’est disponible, le joueur devra en sélectionner une d’une section inférieure, courant ainsi le risque de perdre sa balle s’il n’est pas en mesure d’activer l’un des “flippers” du bas du plateau.

Une ronde prend fin lorsque le joueur a perdu sa balle. Il recommence alors à jouer au tour suivant après avoir effacé les cases avec des lignes pointillées. Il est donc possible que les joueurs aient un nombre de tours de jeu différents durant la partie et que les rondes de jeu ne soient pas les mêmes pour tous à certains moments. En théorie, un joueur malchanceux qui a fait des choix mal avisés pourrait en être à sa troisième ronde alors qu’un joueur chanceux qui a fait des choix astucieux pourrait encore jouer sa première ronde.

Sur chaque plateau, les zones vont offrir des bonus qui leurs sont spécifiques. Il vous faudra donc prendre le temps de bien lire les règles explicitant chacun d’eux avant de vous lancer dans une partie.

En cours de partie
Photo Meeple Qc

OK, et le jeu se termine quand?

Quand tous les joueurs ont terminé leur troisième ronde (ou le 3e “tilt” pour Lower deck), il ne reste qu’à regarder qui a le plus d’étoiles.

Dosserets en fin de partie à trois joueurs
Photo Meeple Qc

C’est tout?

Star Trek Super-Skill Pinball est le troisième opus de la série des Super-Skill Pinball. Le tout premier, Super-Skill Pinball: 4 Cade, a remporté de nombreux prix et mentions pour son innovation. Le second de la famille, Super-Skill Pinball: Ramp it up!, sorti en 2021, réinvente le concept en présentant de nouvelles thématiques. Ces deux premières versions proposent une version à imprimer à la maison qui permet de valider si c’est un jeu qui nous plaira avant de se lancer pour de bon.

Les deux autres membres de la famille Super-Skill Pinball
Montage Meeple Qc

Ce que j’en pense?

Aux premiers abords, Star Trek Super-Skill Pinball est un jeu que j’ai trouvé à la fois attirant et intimidant. La boite est invitante, très colorée et on y retrouve des images de diverses expressions de l’univers de Star Trek. En ouvrant la boite, on tombe sur un gros livret de règles de plus de 30 pages. J’ai trouvé ça étonnant! Je m’attendais à plus simple pour un jeu de Pinball. Ensuite, j’ai regardé le matériel et j’ai encore été surprise. Il y avait de nombreux plateaux imprimés recto-verso, tous plus colorés les uns que les autres, deux dés et des crayons effaçables. La structure de la boîte est conçue pour que tout reste bien en place et j’adore ça. C’est un jeu qui pourra être rangé tant à l’horizontale qu’à la verticale.

Insertion de rangement
Photo Meeple Qc

Après ces constatations, j’ai compris que l’idée que je m’étais construite de ce jeu était vraiment loin de ce que j’avais entre les mains et que j’avais tout avantage à m’ouvrir un peu plus… et j’ai bien fait!

J’ai été agréablement surprise de constater que Star Trek Super-Skill Pinball permet vraiment de recréer l’esprit d’une partie de Pinball. Je ne croyais pas que ce serait aussi immersif et efficace. Les déplacements de la balle sont vraiment guidés par une mécanique bien réfléchie et cela crée l’effet escompté: on se sent transporté dans une arcade. Le seul hic, c’est que toutes les couleurs rassemblées donnent un peu le tourni…

Les 4 plateaux de jeu
Photo Meeple Qc

Comme le matériel est de bonne qualité, on sent qu’il va survivre à de nombreuses parties. Les plateaux se nettoient très facilement et le fait que les marqueurs effaçables fournis soient équipés d’une efface est vraiment apprécié. Et je dois ajouter une mention spéciale pour le design des balles. Si, dans un premier temps, nous avons eu le réflexe de les placer de manière à ce que la surface plane soit sur le plateau, une de mes amies testeuse a fini par réaliser qu’il est possible de les placer autrement. Si la surface plane est vers le haut, les balles demeurent stables et sont plus faciles à mouvoir sur la plateau tout en limitant les risques d’effacer par accident une marque déjà faite. En plus, le visuel demeure intéressant avec cette méthode. Vous aurez donc le loisir de tenter les deux techniques et de choisir votre favorite!

J’ai beaucoup aimé le fait que, dans Star Trek Super-Skill Pinball, tous les joueurs fassent des choix simultanément. Cela accélère le rythme du jeu et force chacun à prendre des décisions relativement rapides. Il est conseillé qu’un seul joueur ait le rôle du lanceur et je me dois de seconder cette idée. Cela évite les attentes liées aux joueurs confus! De plus, si jamais c’est nécessaire, cela permet d’octroyer un rôle à celui qui termine avant les autres, question de le garder engagé dans la partie.

On pourrait croire que les parties de Star Trek Super-Skill Pinball vont entraîner des plateaux qui vont avoir tendance à se ressembler entre les joueurs, mais il n’en est rien! J’ai vu des joueurs utiliser à fond toutes les options (comme le “nudge” qui permet, moyennant certains risques, de modifier le résultat d’un dé) et d’autres passer au travers d’une partie complète sans même s’y essayer. Comme tous les choix auront un impact sur le pointage final, il faut être à l’affût de toutes les opportunités. Lors d’une partie que j’ai jouée à quatre joueurs, l’un d’entre nous a terminé sa troisième ronde plusieurs minutes avant les autres et il n’a pas eu un score moins intéressant pour autant. Il a été battu par un seul point (par votre humble chroniqueuse d’ailleurs!). De plus, la dernière joueuse à terminer sa ronde a tout de même fini avec le score le moins élevé. C’est donc dire que le nombre de tours joués n’a qu’une influence modérée sur le résultat final. Tout réside dans l’art de faire les bons choix.

Parlant du nombre de rondes, je dois avouer qu’il s’agit de ma principale critique concernant Star Trek Super-Skill Pinball. Je trouve que les parties ont tendance à s’allonger et cela diminue potentiellement l’enthousiasme de certains joueurs, surtout les plus jeunes. Je n’exclue pas, lors de parties utilisant le plateau de Starfleet Academy ou Trouble with Tribbles, de les limiter à deux rondes et avec Lower deck, de déclarer que deux “tilts” suffisent. J’ai toutefois pu jouer sans problème avec un jeune de tout juste 12 ans et je prévois tenter l’expérience avec ma fille de 9 ans, qui est une joueuse expérimentée, dans une version raccourcie.

Je trouve que l’équilibre des plateaux est bien conçu. Pour une initiation efficace, Starfleet Academy est vraiment parfait! C’est simple, clair et suffisamment immersif pour créer une envie de jouer puissante. De plus, le concept devient hyper limpide après seulement quelques lancers de dés et les règles spécifiques sont assez légères pour n’effrayer personne.

Les dosserets des différents niveaux
Photo Meeple Qc

The Trouble with Tribbles ajoute un degré de complexité bienvenu. Le fait qu’il faille doser adéquatement un balancement entre l’acquisition des Tribbles et le fait d’en retirer afin de maximiser les bonus et de minimiser les malus est fort intéressant. Ça ajoute vraiment de la profondeur. C’est d’ailleurs mon plateau favori!

Lower deck, pour sa part, n’est pas plus compliqué, mais la règle spécifique concernant la gravité entraîne aussi son lot de modifications. Si j’ai un peu moins aimé les retournements fréquents de plateau, j’ai toutefois bien apprécié la variation du mode de jeu qui tient compte des tilts et non uniquement des rondes. La multiplication des balles devient donc un atout à utiliser avec parcimonie, surtout considérant que les points ne sont pas doublés avec ce plateau et qu’on est plus à risque de vivre un “tilt” avec deux balles. Petite mention aussi pour le plaisir ressenti lorsqu’on boucle la “Pro-Mot-Ion”. L’avalanche de points, si elle est terminée à un bon moment, fait frissonner de bonheur, surtout si on réussi à la compléter plus d’une fois!

Pro-Mot-Ion, l’objectif le plus chouette du plateau Lower deck!
Photo Meeple Qc

Borg Attack nous amène vraiment ailleurs, car il faudra jouer deux rondes sur le plateau principal et une directement sur le dosseret. Ce plateau requiert une certaine aptitude et une compréhension plus approfondie des mécaniques pour être pleinement savouré. Il est d’ailleurs recommandé de lire et d’appliquer les règles du plateau et de ne pas s’attaquer à celles du dosseret avant qu’un joueur soit rendu à cette étape. C’est tout dire! Les deux premières rondes vont servir à vous préparer pour la bataille finale. Il vous faudra recruter des vaisseaux, les équiper de torpilles à photons et ce, tout en secourant des civils. C’est intense comme mission pour une partie de Pinball, mais cela permet de vivre la thématique à fond!

Avant la ronde finale de ma tentative avec Borg Attack… Pas facile…
Photo Meeple Qc

La dernière ronde vous permettra de combattre le “Borg Cube”. Vous pourrez l’attaquer et vous aurez à vous défendre contre ses attaques. Vous aurez tôt fait de constater que ce ne sera pas gagné d’avance! Ma première expérience n’a vraiment pas été des plus glorieuses, je vous fais grâce de mon score final. Après cet échec cuisant, j’ai pris la décision de retourner jouer avec les versions moins difficiles jusqu’à ce que je sois plus… efficace. Malgré la touche d’humilité que cela a nécessité, je considère que c’est une excellente nouvelle, car cela implique qu’après 5-6 parties, on n’est pas encore nécessairement prêts à s’attaquer au dernier niveau. C’est donc un indice que la rejouabilité sera remarquable.

Un autre élément qui sert à la fois la rejouabilité et l’immersion grâce à la thématique, c’est la présence d’objectifs spécifiques à chaque plateau en plus d’une grille pour noter les meilleurs scores. Ces objectifs permettent aux joueurs qui maîtrisent aisément les plateaux de vivre une expérience prolongée et croyez-moi, ils sont punchés! De plus, la grille des scores présente, sur la première ligne, le résultat de GEF (que je suppose être le diminutif de Geoff, l’auteur), ce qui permet d’évaluer si notre partie a été époustouflante ou gênante. C’est toujours agréable de pouvoir se faire une idée, dès la première partie, de notre réussite. De plus, l’identification par trois lettres du nom du meneur rappelle vraiment beaucoup les tableaux de scores des arcades.

La grille de score et les objectifs spécifiques
Photo Meeple Qc

Star Trek Super-Skill Pinball est un jeu qui se joue très bien à 4, mais qui ne perd pas en saveur en mode solo. J’aime bien pouvoir jouer en solo en exploitant le jeu dans son entièreté, sans nécessiter d’automa ou d’adaptation. Au lieu de jouer contre des adversaires, on joue pour battre les plus hauts scores, un peu comme lorsqu’on tente de voler la place du meneur à l’arcade. C’est toutefois un bon jeu à sortir en petit groupe! Le plaisir lié au fait de gagner davantage d’étoiles que les autres joueurs a tout de même sa place.

Bref, si vous aimez les jeux immersifs, à la thématique bien sentie, qui vous ramènent dans les arcades de votre enfance, alors Star Trek Super-Skill Pinball est pour vous!

Photo de l’éditeur

On aime :
– Le look de la boîte et les illustrations qui donnent le ton à l’immersion;
– Les règles du jeu qui sont très explicites;
– Le matériel de bonne qualité qui s’efface rapidement;
– La re jouabilité remarquable avec les 4 plateaux;
– L’ambiance légèrement compétitive lors des parties à plusieurs;
– Le fait qu’il s’agit d’un jeu accessible à tous les types de joueurs;
– La thématique Star Trek qui est vraiment bien sentie;
– La mécanique hautement efficace;

Le mode solo qui est très agréable;
Le fait que le jeu est fluide, qu’il se joue bien et qu’il s’apprivoise rapidement.

Photo de l’éditeur

On aime moins :
– La surcharge de couleur des plateaux;
– Les parties qui s’étirent un peu trop avec les 3 rondes;
– L’interaction minimale entre les joueurs.



Il est à noter que si :
– Vous êtes une personne allergique au hasard, alors vous pourriez ne pas aimer ce jeu.

8.5/10

Photo de l’éditeur

Merci à notre partenaire Wizkids de nous avoir offert
une copie du jeu pour cette chronique.

Photo de l’éditeur

Nous vous invitons à découvrir d’autres jeux de ce distributeur
en lisant notre chronique sur le jeu Star Trek Missions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X