Kezao, avis et chronique de jeu


Dans le jeu Kezao, on vous invite à pratiquer vos couleurs, développer votre sens de l’observation ainsi que votre rapidité. Il propose 60 cartes d’objets divers et colorés sur lesquels on peut admirer le côté artistique durant la partie, mais détrompez-vous, il faudra être le plus rapide à se départir de toutes ses cartes le premier pour gagner.

Kezao
Auteur: Pierre Bellet;
Illustrateur: Aurélien Jeanney;
Éditeur: Laboludic;
Distributeur: Îlo307;
Nombre de joueurs: 2 joueurs et plus;
Durée: 20 minutes;
À partir de: 6+;
Thématiques : Couleurs, divers objets et oiseaux;
Mécaniques : Jeu de cartes, d’observation de couleur, de rapidité et de dés.

C’est quoi le but?

Le but est de parvenir à se débarrasser de toute ses 7 cartes le premier. Pour y arriver, il faut avoir en main une carte compatible avec les indications indiquées par les dés. Lorsque vous y parvenez, vous marquez un point. Le premier joueur à obtenir 3 points sur plusieurs manches remporte la partie.

Comment on joue?

Une partie de Kezao va se jouer en plusieurs manche. Lors de chaque manche, chacun des joueurs recevra au hasard 7 cartes pour composer sa main.

À tour de rôle, les joueurs vont devoir lancer les dés. Il y en a 4 au total et des couleurs figurent sur ces derniers. Il y a 2 dés qui vont demander spécifiquement une couleur comme condition et les 2 autres dés vont demander à ce que cette couleur soit exclue de cette condition. À votre tour, vous allez donc devoir choisir 2 dés parmi les 4 et les lancer.

Ensuite, en simultané, les joueurs vont devoir se défausser de carte correspondant aux conditions demandées. Attention, il y a un maximum de cartes à se débarrasser et cela correspond au nombre de joueurs. Donc, si vous jouez à 4 joueurs, il y aura un maximum de 4 cartes à pouvoir être défaussé sur la table.


Donc, vous devez simultanément mettre des cartes correspondant aux conditions sur la table, une à une et lorsque le maximum de carte se trouve au centre de la table, vous ne pouvez plus en ajouter.

Il se peut qu’un joueur défausse une carte qui ne corresponde pas aux conditions par erreur. Il devra donc reprendre sa carte en main et en piger 3 autres en guise de pénalité. Oui, l’erreur est très punitive. Si vous jouez avec des enfants, il vaut mieux adapter cette règle et faire piocher une seule carte.

Il se peut aussi que ce soit le même joueur qui défausse 4 cartes de sa main, il suffit d’être le plus rapide et de se départir d’une carte à la fois.

Si vous avez une carte Kezao/oiseau, alors vous pouvez la jouer en toute circonstance, car il s’agit d’une carte joker.

Une manche se termine lorsqu’un joueur parvient à se débarrasser de ses 7 cartes en main le premier. Il marquera 1 point. Ensuite, on va rassembler toutes les cartes, les mélanger et débuter une nouvelle manche.

OK, et le jeu se termine quand?

Dès qu’un joueur obtient son 3e point lors d’une fin de manche, il sera le grand gagnant de Kezao!

Ce que j’en pense?

Kezao est un petit jeu d’été et familial comme je les aime. Il n’est pas du tout compliqué, il est même très intuitif d’y jouer. On peut donc le sortir en toute circonstance durant une après-midi de jeu, pour débuter une soirée, durant un changement de jeu et même pour terminer une soirée de jeu. C’est un jeu idéal pour l’apéro, car il est simple à expliquer et très efficace.

J’aime bien son matériel minimaliste, le jeu propose 60 cartes qui sont de bonnes qualités (épaisses et lustrées). Sa thématique abstraite met de l’avant l’art avec différents objets et des illustrations qui sont très colorés. Je dois cependant dire que certaines cartes proposent des couleurs qui sont difficiles à différencier (le bleu et le noir vont porter à confusion). J’irais aussi dire que les couleurs vont constituer un défi pour les daltoniens!

Je trouve que Kezao est un jeu intergénérationnel, vous pouvez y jouer avec n’importe qui et j’apprécie son format portatif qui me permet de le trimbaler partout avec moi. Je le sors même au restaurant en attendant nos plats pour faire patienter mes enfants. Il assure très bien son rôle de divertissement léger et il est vraiment très fluide à jouer. J’aime bien son interaction entre les joueurs durant la partie, il n’y a pas de temps mort non plus. Ce qui permet de maintenir l’attention des plus petits.   

Bien que vous puissiez enchaîner les parties puisqu’elles sont rapides à jouer, je vous recommande d’y jouer avec modération puisque sa durée de vie ne sera pas éternelle si vous le sortez trop souvent. J’aurais aimé avoir quelques règles supplémentaires pour pouvoir varier nos parties de temps à autre. Toutefois, je vous assure que vous aurez envie de prendre votre revanche et que vos enfants vous demanderont d’y jouer encore et encore!

Les mécaniques du jeu sont typiques d’un jeu d’observation et de rapidité. J’aime les conditions sur les dés et le fait de devoir choisir 2 dés à son tour sur les 4 proposés. C’est intéressant de pouvoir avoir des options et le choix dans les dés puisque cela permet un peu de contrer le hasard qui est très présent puisqu’il s’agit d’un jeu de dés. Toutefois, même si vous choisissez soigneusement vos dés en fonction de vos cartes en main dans le but de vous avantager, il faut garder en tête qu’il se peut que le résultat ne joue pas en votre faveur. Il arrive de ne pas être en mesure de poser une carte puisque le résultat des dés ou ce que nous avons en main ne correspondent pas aux conditions.

D’un point de vue éducatif, il est intéressant de jouer avec les conditions des dés, on vient travailler la reconnaissance des couleurs, le respect des consignes, l’observation, la rapidité et les interactions sociales et les inférences. Je dois aussi dire que je possède le jeu Monster Match et que je trouve Kezao très complémentaire avec ce dernier. Monster Match met à l’honneur les nombres, alors que Kezao lui permet de travailler les couleurs. Sans hésitation, je recommande d’avoir les 2 jeux surtout dans un contexte pédagogique puisqu’il est intéressant d’apprendre en s’amusant!

Bref, si vous avez envie de jouer à un jeu léger et coloré, alors laissez-vous tenter par ce jeu d’observation et de rapidité. Kezao saura vous charmer vous et votre famille.

On aime :
– Le look de la boîte chic et les illustrations modernes et très colorées;
– Les règles du jeu rapides à expliquer et intuitives;
– Le matériel très minimaliste et le fini lustré des 60 cartes;
– La re jouabilité intéressante, mais pas illimitée (on a envie de prendre sa revanche);
– L’ambiance déjantée et amusante;
– Un jeu accessible à tous (intergénérationnels);
– L’interaction contente entre les joueurs durant la partie, il n’y a pas de temps mort;
– La thématique est joliment présentée, mais il s’agit d’un jeu abstrait de couleur;
– Les mécaniques d’observation et de rapidité sont bien présentes, j’aime bien les conditions sur les dés;
Un jeu léger et fluide, les parties peuvent s’enchaîner et elles sont rapides à jouer.

On aime moins :
– Certaines couleurs ne sont pas évidentes à différencier comme le bleu et le noir;
– La rejouabilité n’est pas illimitée dans le temps, surtout si vous y jouez trop souvent;
– Un jeu qui ne convient pas aux Daltoniens.


On aurait aimé:
– Avoir quelques variantes dans les règles pour prolonger la durée de vie du jeu.


Il est à noter que si :
– Vous êtes une personne allergique au hasard, et que vous n’aimez pas les jeux d’observation et de rapidité, alors il vaut mieux passez votre tour;

Si vous possédez le jeu Monster Match, vous pouvez jouer avec Kezao de manière complémentaire puisque ce dernier met à l’honneur les couleurs.

8/10

Merci à notre partenaire Îlo307 de nous avoir offert une copie du jeu pour cette chronique.

Nous vous invitons à découvrir d’autres jeux de ce distributeur en lisant notre chronique sur le jeu Tucano.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X