Merv, avis et chronique de jeu

Vous êtes sous le merveilleux soleil chaud de l’Asie centrale dans la célèbre cité antique de Merv. Elle est un centre de commerce sur la célèbre route de la soie depuis plusieurs siècles. Rendez hommage à la mosquée, construisez des remparts, commercez, collectionnez les parchemins et faites attention aux attaques des Mongols qui détruiront tous vos efforts. Quel chemin prendrez-vous pour atteindre la victoire parmi toutes les options disponibles?

Merv
Auteur: Fabio Lopiano;
Illustrateur: Ian O’Toole;
Éditeur: Atalia;
Distributeur: Distribution Dude;
Nombre de joueurs: 1 à 4 joueurs;
Durée: 60 – 120 minutes;
À partir de: 14+;
Thématiques : Route de la soie, Richesse, Commerce, Mongols, Asie centrale;
Mécaniques : Jeu de plateau, de gestion de ressources, de stratégie et de développement.

Photo de l’éditeur

C’est quoi le but?

Dans Merv, vous devrez ériger des bâtiments dans la ville, manœuvrer politiquement, mériter les faveurs des élites et négocier avec les marchands en caravanes. Mais attention, vous devrez aussi construire des murs et recruter des soldats afin de protéger vos gains de la menace des Mongols qui vous guettent.

Photo de l’éditeur

Comment on joue?

Merv se joue en 12 tours (3 années de 4 tours chacune)

Il y a 4 phases :
Phase 1 – Action (cette phase se répète 4 fois avant de passer à la prochaine) :
Chacun son tour (dans l’ordre de placement des maîtres d’œuvre), les joueurs exécuteront les étapes suivantes
a) Choisir une zone d’action (la ligne à activer), 1 des 5 encore disponibles;
b) Choisir le quartier à activer (sur la ligne que vous avez activée);
c) Générer les ressources (les vôtres et/ou celles de vos adversaires);
d) Réaliser une des actions suivantes :
– Gagne des faveurs pour compter des points avec vos courtisans dans le palais;
– Déployez un soldat pour protéger un bâtiment et gagner des points d’influences;
– Effectuer l’action illustrée sur le quartier activé :
I Caravansérail pour ramasser des épices (vous ferez des points pour chaque série d’épices que vous cumulerez) en plus des bonus pour chaque pair. Il vous faudra cumuler de l’influence pour collecter plusieurs types d’épices;
II – Palais pour y placer un courtisan (pour faire des points chaque année, selon la chambre occupée). Il coûte de plus en plus de ressources pour placer un courtisan;
III – Bibliothèque pour acheter des parchemins et faire des découvertes (des bonus permanents);
IV – Routes commerciales pour construire des comptoirs et acheter des marchandises (pour compléter des contrats);
V – Mosquée pour y gagner des avantages;
VI – Remparts pour construire des murs, protéger des bâtiments et gagner des points d’influence.

Photo de l’éditeur

À chaque tour, vous aurez en plus la possibilité de commercer au marché aux chameaux (si vous avez choisi la ligne du milieu) et de remplir des contrats pour des Points de Victoire et un petit bonus, un soldat ou un point de Faveur.

Quand tous les joueurs ont joué la phase action, on place les maîtres d’œuvre pour le prochain tour. Le dernier sur la piste place son jeton sur la dernière position (il est possible de payer en chameau pour jouer en premier), ensuite le 2ième, etc.

Phase 2 – Invasion : À la fin de l’année 2 et 3, les Mongols attaquent la ville de toutes les directions et détruisent tout ce qu’ils peuvent. Chaque bâtiment non protégé retourne donc dans les mains de son propriétaire (les améliorations restent sur le plateau);

Phase 3 – Décompte des points :
a) Chaque courtisan dans le palais peut vous donner des Points de Victoire (si vous les points de faveurs requis) selon la salle qu’ils occupent;
b) Points bonus pour chaque bâtiment encore en jeu, les tuiles bonus et selon votre emplacement sur la piste de la mosquée.

Phase 4 – Fin d’année :
Vous avancez le jeton d’une année.

Photo Meeple Qc

Ok, et le jeu se termine quand?

Merv se termine à la fin de la troisième année. Ceux avec des cartes caravanes ont encore une chance de faire des PV. Vous devrez additionner tous les PV de fin de partie de vos cartes Caravanes. Pour ce faire, vous devrez les mettre en lots avec au maximum 1 carte de chaque type. Vous aurez des points pour chaque lot selon le nombre de cartes qu’il contient. Le joueur avec le plus de PV sera déclaré vainqueur.

Photo de l’éditeur

C’est tout?

En plus de la version décrite plus haut (3-4 joueurs), Merv offre 2 autres modes de jeu : Solo et 2 joueurs.

Mode Solo : Le magistrat corrompu. Quand vous jouez à Merv en mode solo, vous devrez utiliser une autre couleur pour désigner le magistrat. Le magistrat jouera de la même façon que les joueurs sauf que les actions de celui-ci seront déterminées par un lot de 6 cartes. Il fera des points de victoire, gagnera des faveurs et construira des bâtiments.

Variante lorsque l’on joue à deux joueurs à Merv, vous devrez utiliser une troisième couleur pour représenter le grand courtisan. Celui-ci ne marque pas de point, mais il construit des bâtiments et il occupe des zones d’action. Celui-ci est joué par les deux joueurs (un joueur le place sur la zone d’action et l’autre choisit le quartier à activer).

Photo Meeple Qc

Ce que j’en pense?

Merv est une belle découverte pour nous avec des mécaniques qui s’agencent bien entre elles. C’est un jeu qui donne des impressions de grandeur lorsqu’on ouvre la boîte, mais qui est beaucoup plus accessible que ce que l’on croit.

La boîte, quoique simple, est magnifique et intrigante. Elle est d’un bon format pour bien accepter toutes les composantes. Par contre, nous trouvons dommage qu’il n’y ait pas de séparation ou de compartiments pour le rangement du matériel.

Les illustrations sur les cartes et le plateau de jeu sont superbes. Elles ont beaucoup de petits détails que l’illustrateur a su mettre en valeur avec ses choix de couleurs. Par contre, on trouve le plateau légèrement trop chargé et on peut s’y perdre facilement. Nous avons par contre apprécié tous les petits aide mémoire répartis sur les différentes parties du plateau afin de nous aider.

Une première partie est nécessaire pour bien comprendre les mécaniques. Ensuite, elles deviennent faciles à comprendre et à exploiter. Cela dit, puisque notre stratégie doit toujours être en évolution, cela peut faire perdre un peu de la fluidité entre les tours des joueurs.

Merv nous offre une thématique historique et bien illustrée de la route de la soie. Elle est bien représentée sur toutes les composantes du jeu et nous transporte durant les tours de jeu dans un monde inconnu. Avec les attaques des Mongols, on ressent bien que nos choix auront une importances capitales dans notre stratégie.

Lors de la première lecture des règles, vous devrez faire un aller-retour entre les différentes pages afin de bien comprendre le jeu. Le livret semble très imposant lors de la première lecture, mais après l’avoir bien compris et pris en main, vous trouverez les règles simples et conviviales. La mise en place semble à première vue très difficile et longue, mais celle-ci ne prendra que quelques minutes à installer. Le jeu comporte beaucoup de petites composantes, ce qui rend la mise en place un peu plus fastidieuse.

Photo Meeple Qc

Merv nous offre une très belle qualité de matériel avec de magnifiques couleurs qui sont très attirantes. Les différentes cartes sont de bonne qualité, très colorées et ont de superbes images. Elles sont très bien détaillées et faciles à comprendre. Certaines des composantes sont faites de carton rigide et d’autres en bois, ce qui assurera une longue vie au matériel.

Merv est un jeu qui est facile à jouer une fois que nous avons bien compris les composantes et le fonctionnement du jeu. C’est un jeu inscrit 14 ans et plus, mais des jeunes de 12 ans plus expérimentés pourraient bien y jouer. Par contre, nous ne croyons pas que des joueurs néophytes puissent y jouer sans avoir à les coacher lors des premières parties.

Merv est un jeu qui se veut à la fois tendu et très réfléchi lorsque chacun doit décider de la meilleure stratégie à aborder, mais malheureusement, cela entraine beaucoup de temps morts entre les tours des joueurs. C’est un jeu qui ne se joue pas en simultané, vous devez donc attendre que chacun des joueurs complète son tour. L’interaction entre les joueurs est très limitée, il n’y en a que très peu si ce n’est des quelques occasions de bloquer vos adversaires en choisissant la ligne qui aurait été la plus avantageuse pour eux.

Merv offre un mode solo, à deux joueurs et à 3-4 joueurs. Le mode de jeu solo et deux joueurs comportent quelques petites variantes. Par exemple, avec le mode deux joueurs, vous devrez ajouter un personnage fictif afin de vous compliquer un peu la tâche. Contrairement aux autres types de jeu de plateau, l’ordre de jeux changera à chaque tour, ce qui aide à la dynamique du jeu. Cette innovation aura assurément un impact sur votre stratégie. Nous préférons jouer Merv en début de soirée, car il faut de réflexion sur une assez longue période de temps. Mais il s’agit d’une bonne manière de lancer une soirée réussie!

Bref, si vous aimez les jeux de gestion à la stratégie changeante qui vous demanderont beaucoup de réflexion, alors Merv est pour vous!

Photo de l’éditeur

On aime :
– Le look de la boîte et les magnifiques illustrations avec beaucoup de couleurs vibrantes;
– Les règles du jeu complexes pour la première lecture, mais qui contiennent beaucoup d’images pour vous accompagner;
– Le matériel de très bonne qualité (meeple, ressources et bâtiments en bois entre autres);
– La re jouabilité qui est excellente vue le placement aléatoire des tuiles centrales et des nombreuses stratégies à adopter;
– L’ambiance tendue et compétitive;
– Le fait qu’il s’agit d’un jeu accessible au joueur de 14 ans et plus, mais pourrait convenir à des jeunes de 12 ans et plus;
– La thématique bien sentie et qui est bien représentée pendant le jeu;
– Les multiples mécaniques simples et originales qui s’agencent bien avec la thématique du jeu;
Le fait que le jeu est fluide, malgré qu’il comporte quelques temps morts entre les tours
;
– La stratégie changeante à tout moment selon les actions des autres joueurs.

Photo Meeple Qc

On aime moins :
– Le plateau de jeu qui est un peu trop chargé;
– L’interaction peu présente pendant la partie;
– Le fait que le jeu est moins attrayant à 2 joueurs.


On aurait aimé:
– Des compartiments pour le rangement dans la boîte;


Il est à noter que si :
– Vous pourriez avoir de la difficulté à apprécier le jeu si vous n’avez pas l’habitude des jeux complexes;
– C’est un jeu qui peut devenir long avec des gens qui prennent beaucoup de temps pour réfléchir aux stratégies qu’ils voudront prendre.

8.5/10

Photo de l’éditeur

Merci à notre partenaire de nous avoir offert
une copie du jeu pour cette chronique.

Nous vous invitons à découvrir d’autres jeux de ce distributeur
en lisant notre chronique sur le jeu The Hunger.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X