Marvel D.A.G.G.E.R, avis et chronique de jeu

La Terre est en danger. Des forces néfastes menacent le monde tel que nous le connaissons, et c’est à un petit groupe de héros de venir à sa rescousse. Alors que les sbires de l’ennemi se rapprochent et que des innocents sont en danger, nos héros devront travailler ensemble pour arrêter les plans du méchant et sauver le monde. Mais parviendront-ils à le sauver à temps ? Venez découvrir Marvel D.A.G.G.E.R avec moi!

Marvel D.A.G.G.E.R
Auteur: Dane Beltrami;
Éditeur: Fantasy flight Games;
Distributeur: Asmodee;
Nombre de joueurs: 1 à 5 joueurs;
Durée: 180 à 240 minutes;
À partir de: 12+;
Thématiques : Marvel, Super héros, Némésis;
Mécanique : Jeu coopératif.

Marvel D.A.G.G.E.R
Montage Meeple Qc

C’est quoi le but?

Dans Marvel D.A.G.G.E.R, le but est de vaincre la Némésis lors de l’affrontement final.

Photo de l’éditeur
Loki, un des Némésis

Comment on joue à Marvel D.A.G.G.E.R?

Chaque tour de jeu se déroule en deux phases: la phase héros et la phase Némésis.

Pendant la phase Héros, les joueurs doivent:

1- Reprendre les jetons Affinités
2-Passer le jeton premier joueur dans le sens des aiguilles d’une montre.
3- Effectuer les actions Héros.

Puis, c’est la phase Némésis qui s’enclenche. Il faut donc:

1- Faire progresser la menace.
2- Vérifier la mission de Némésis.
3- Résoudre une carte événement:

-Résoudre l’événement;
-Résoudre les icônes de l’événement;
-Activer les ennemis dans l’ordre;
-Générer des ennemis.

On doit recommencer ces phases autant de fois que nécessaire jusqu’à la résolution de l’affrontement final, que ce soit un succès ou un échec.

Marvel D.A.G.G.E.R
Photo de l’éditeur

C’est tout?

Marvel D.A.G.G.E.R existe en trois version soit une version française, une anglaise et une version tchèque.

OK, et le jeu se termine quand?

Une partie de Marvel D.A.G.G.E.R prend fin au terme de l’affrontement final. Si le marqueur de menace est atteint avant que l’affrontement soit terminé, les héros perdent. Si la Némésis est vaincue, les héros ont gagné! Le niveau de difficulté de cet affrontement sera déterminé par le succès ou l’échec des missions précédentes.

Marvel D.A.G.G.E.R
Photo Meeple Qc
Une fin de partie enlevante: Loki est finalement vaincu!

Ce que je pense de Marvel D.A.G.G.E.R?

Je dois être franche, j’ai eu un plaisir fou à découvrir et jouer à Marvel D.A.G.G.E.R. Quand j’ai eu la boite entre les mains, j’ai tout de suite eu envie d’aller voir plus loin. Les héros présentés sur le dessus de la boite ont l’air motivés et prêts à combattre. De plus, la boite est lourde et volumineuse. On sent qu’il va y avoir beaucoup de matériel. Et quand on l’ouvre, cette merveilleuse boite, on découvre un petit paradis pour les fous du ” dépunchage” ainsi qu’un bel insert pour ranger tout ce matériel. Bien sûr, des sachets sont nécessaires pour s’assurer d’éviter un total capharnaüm, car les pièces et les cartes sont nombreuses, mais on a tout de même l’impression que chaque chose est à sa place.

Les illustrations sont évidemment celles, bien connues, de l’univers Marvel. On retrouve nos personnages préférés (j’ai un faible tout spécial pour le Sorcier suprême Dr. Stephen Strange), certaines versions moins connues de ces derniers et d’autres personnages moins célèbres, mais qui gagnent à être connus. En tout, on a le choix entre vingt personnages, tous présentés en dyades. On a droit à deux versions du Spiderman ( Peter Parker et Miles Morales), deux Black Widow (Natasha Romanov et Yelena Belova) de même qu’à des personnages complémentaires comme Iron Man et War Machine et Daredevil et Elektra. Ils sont présentés sur des cartes recto-verso avec leur “partenaire”. Ils ont aussi chacun un personnage en carton les représentant.

Photo de l’éditeur

Le matériel de Marvel D.A.G.G.E.R

Le matériel de Marvel D.A.G.G.E.R. est vraiment remarquable. On retrouve plusieurs sortes de cartes, de différentes tailles, avec différentes utilités. Ce que j’ai trouvé le plus original, c’est que chaque joueur a à choisir une affinité qui déterminera à la fois la couleur du personnage et les capacités particulières qu’il aura avec ses actions. Ce choix d’affinité est marqué par un socle de la couleur associée dans lequel il faut insérer le personnage pour la durée de la partie. J’ai l’impression que le design du socle est suffisamment bien fait pour qu’il n’endommage pas la base des personnages sur le long terme. Un bon point!

Photo Meeple Qc
Stephen Strange et l’affinité Agressivité (socle rouge)



Parmi le reste du matériel, on trouvera des jetons et des marqueurs en quantité de même que de nombreux personnages en lien direct avec le vilain qui est en jeu. Car je ne l’ai pas encore mentionné, mais Marvel D.A.G.G.E.R est prévu pour être joué avec une sélection de 4 vilains selon l’inspiration des joueurs. On peut combattre Loki, Ultron, Le crâne rouge ou bien Thanos pour les plus audacieux. Et chacun d’entre eux a son propre assemblage de cartes, de missions et de sbires pour bien nous embêter et rendre la partie bien difficile. D’ailleurs, tout au long de la partie, on parle de Némésis et non de vilain. J’ai aussi apprécié la présence des cartes de référence, qui offrent un support bien apprécié, surtout avec les icônes.

Photo Meeple Qc


C’est un jeu pour qui?

Pour tester Marvel D.A.G.G.E.R pour la première fois, j’ai tenté une expérience un peu osée: j’ai réunis autour de la table des joueurs vraiment très différents. Un joueur expérimenté, une joueuse intermédiaire et un joueur résolument débutant avec votre humble chroniqueuse. Je me suis dit advienne que pourra, si ça ne marche pas, j’aurais au minimum de quoi à raconter! Hé bien! j’ai été agréablement surprise! Tout le monde y a trouvé son compte, même si la quantité d’informations à gérer en simultané a parfois été un peu intense. On a un peu guidé le débutant, mais il a vraiment très bien tiré son épingle du jeu. Assez pour que j’envisage jouer avec ma fille de 10 ans, qui est redoutable pour son âge.

Le critère qui sera déterminant pour moi dans le choix de mes partenaires de jeu tiendra donc davantage de la capacité à soutenir son attention sur un long laps de temps. Si je prends encore la première partie en considération, je dois admettre que le temps nécessaire fut plutôt long. On parle de 5h30 incluant la mise en place et la lecture des règles. C’est un chouya plus long que le 3 à 4 heures qui est annoncé.

Une question demeure: quand vais-je le sortir. Sa longueur en fait ce que j’appelle un jeu événement. Il va falloir que je planifie une journée de jeu spécifique pour être certaine qu’il se retrouve sur la table. C’est à la fois dommage et merveilleux. Je m’explique. C’est dommage, car il ne fera probablement jamais partie des jeux spontanés qui agrémentent une soirée légère. Mais en même temps, savoir que je vais y jouer, que ma soirée de jeu lui sera dévouée, me semble être une motivation suffisament excitante.

Les règles et la mise en place de Marvel D.A.G.G.E.R

D’ailleurs, je dois avouer que la mise en place prend quand même un certain temps. Il faut à chaque fois démêler les nombreuses cartes, préparer tous les éléments nécessaires à chaque plateau de joueur (la carte Héros, la carte Affinité, les jetons Affinités, les cartes Soutien et la carte Mission du héros), les missions annexes, les cartes événements en intercallant les événements spécifiques à la Nemésis et j’en passe. Et tout cela prend beaucoup, mais beaucoup d’espace. Le plateau est gigantesque, un immense rectangle qui se replie en six sections et il faut prévoir de l’espace pour conserver les divers jetons et les cartes et figurines de carton des sbires de la Némésis.

Photo Meeple Qc
Plateau du joueur

Pour leur part, les règles sont à la fois simples et complexes. Je m’explique. La séquence de fonctionnement des deux phases (la phase Héros et la phase Némésis) est relativement simple et facile à suivre. C’est dans les détails que tout se complique. Par exemple, il faut se rappeler de chacun de nos pouvoirs, que lorsqu’on est dans une base, on peut faire une action D.A.G.G.E.R, que les méchants sbires de la Némésis ont aussi des pouvoirs, tout en ayant en tête les missions annexes, nos missions personnelles, les missions liées à la Némésis, etc. C’est cet afflux d’informations qui vient complexifier le jeu.

On a aussi eu à retourner souvent dans le livret de règles en cours de partie et un point nous est encore insoluble. Est-il possible de libérer une base envahie? Ce sera possiblement à résoudre lors d’une autre partie!

Thématique et mécaniques

En ce qui me concerne, Marvel D.A.G.G.E.R frappe très fort avec sa thématique. Oui, j’adore l’univers de Marvel. Toutefois, je crois que ce qui m’a le plus accroché, c’est qu’ils ont trouvé le moyen d’offrir aux joueurs la possibilité d’incarner de nombreux héros. Il y en a certes des moins connus, mais ils sont célèbres pareils, juste un peu moins main stream…. De plus, en offrant la possibilité de joindre l’affinité de notre choix au personnage choisi, on peut expérimenter de nombreuses combinaisons impressionnantes. Je dois toutefois avouer que je trouve dommage certains de mes personnages fétiches, comme Vision et la Sorcière écarlate, n’aient pas réussi à se trouver dans le top 20 final. Le soldat de l’hiver aussi aurait été un bon candidat à mon avis.

Je trouve aussi que les portions de récit qu’on retrouve sur les cartes événements offrent une immersion encore plus grande dans l’univers qui est présenté.

Photo de l’éditeur

Côté mécaniques, on navigue en terrain connu et sécurisant. Les joueurs ont des actions à effectuer, une à la fois, et ils doivent le faire en respectant leur tour de jeu et en les marquant d’un jeton (très utile d’ailleurs!). Ces actions incluent des déplacements, des attaques, des possibilités de récupération et d’autres plus spécifiques à chaque affinité et à chaque personnage. Ensuite, vient le tour de la Némésis qui tente de vaincre en nous envoyant des tuiles par le biais de cartes événements. Il faut dire que cela lui réussit plutôt bien!

Ambiance et interaction

Une partie de Marvel D.A.G.G.E.R est juste ce qu’il faut conviviale et juste ce qu’il faut tendue. La menace de la Némésis est réellement tangible et les joueurs doivent vraiment collaborer pour avoir la moindre chance de vaincre. Les interactions sont d’ailleurs hyper importantes, car c’est par le biais de la communication que tous les personnages trouveront le moyen de briller au mieux de leurs compétences. De plus, comme on a affaire à des combats avec des dés, il est facile de s’emporter contre le hasard malchanceux ou de célébrer en gang la chance imprévue! J’ai souvenir de lancers à 5 succès avec 3 dés qui nous ont donné envie de célébrer!

Photo Meeple Qc
Les dés et leurs différentes faces possibles

Et la rejouabilité pour finir?

Si sa longueur risque d’influencer le nombre de fois ou Marvel D.A.G.G.E.R va se retrouver sur la table, je dois dire que c’est la seule ombre sur le tableau de sa rejouabilité. La présence des quatre Némésis et des nombreux personnages et affinités offre une expérience sans cesse renouvelée. Personnellement, j’espère y jouer jusqu’à connaitre par coeur les missions de toutes les Némésis! Et comme on peut y jouer de un à cinq joueurs, les options sont nombreuses pour le mettre en jeu. D’ailleurs, le niveau de difficulté est constamment ajusté en fonction du nombre de joueurs. Cela touche autant la difficulté des missions que l’arrivée des sbires. Aussi, la rejouabilité est décuplée par les cartes événements, puisque seulement 9 cartes sur tout le lot sont utilisées à chaque partie. Il va donc y avoir beaucoup de variété d’une partie à l’autre.

Bref, si vous aimez les jeux coopératifs palpitants mettant en vedette l’univers Marvel, alors Marvel D.A.G.G.E.R est pour vous!

Marvel D.A.G.G.E.R
Montage Meeple Qc

On aime Marvel D.A.G.G.E.R pour:

– Le look de la boîte et illustrations fidèles à l’univers Marvel;
– Les règles du jeu efficaces;
– Le matériel en grande quantité et de bonne qualité;
– La re jouabilité qui est merveilleuse, grâce à toutes les options offertes;
– L’ambiance à la fois conviviale et tendue;
– Le fait que c’est un jeu accessible à un grand nombre de joueurs;
– L’interaction essentielle entre les joueurs;
– La thématique bien sentie et immersive;
– La mécanique hautement efficace et simple à la fois;
Le fait que le jeu est fluide, qu’il se joue bien.

Marvel D.A.G.G.E.R.
Montage Meeple Qc
Tiré d’une photo de l’éditeur

On aime moins Marvel D.A.G.G.E.R pour:

– La longueur des parties;
– L’absence de certains personnages de Marvel.

Marvel D.A.G.G.E.R
Photo de l’éditeur

Merci à notre partenaire Lion Rampant de nous avoir offert
une copie du jeu Marvel D.A.G.G.E.R. pour cette chronique.

Nous vous invitons à découvrir d’autres jeux de ce distributeur
en lisant notre chronique sur le jeu Scooby-Doo- The Board Game.

2 Commentaires sur “Marvel D.A.G.G.E.R, avis et chronique de jeu

  1. Julie says:

    Merci beaucoup pour cette chronique! Est-ce que vous avez finalement résolu le mystère sur les bases qui sont envahis? Car nous sommes restées sur la même interrogation de notre côté! Une fois que nous avons combattu un ennemi sur une base envahi, pouvons-nous enlever le pion envahis? Merci de votre aide 😀

    • Catherine says:

      Non, le mystère demeure entier, même après y avoir rejoué. Nous avons fini par nous résigner et laisser envahie les bases qui le sont, ce qui complexifie le jeu, mais qui le rend plus challengeant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.