Azul: Le Jardin de la Reine, avis et chronique de jeu

C’est après trois titres qu’Azul, cette série de jeux abstraits et colorés, nous revient avec son petit nouveau, Azul: Le Jardin de la Reine. Devriez-vous faire une petite place dans votre ludothèque pour le dernier venu? C’est ce que nous allons découvrir dans la présente chronique.

Azul: Le Jardin de la Reine
Auteur: Michael Kiesling;
Illustrateur: Chris Quilliams;
Éditeur: Plan B Games;
Distributeur: Asmodee;
Nombre de joueurs: 2 à 4 joueurs;
Durée: 45-60 minutes;
À partir de: 10 ans +;
Thématique: Jardin;
Mécaniques: Jeu de placement de tuiles, de collection d’ensemble et bonus de fin de partie.

Azul: Le Jardin de la Reine?
Photo de Meeple Qc

C’est quoi le but?

Dans Azul: Le Jardin de la Reine, le but du jeu est de créer le plus beau jardin en disposant des motifs et des couleurs qui vous permettront, au terme de 4 manches de jeu, de marquer des points en vous menant (peut-être!) à la victoire.

Azul: Le Jardin de la Reine
Photo de Meeple Qc

Comment on joue à Azul: Le Jardin de la Reine?

Une partie de Azul: Le Jardin de la Reine se compose de plusieurs manches comportant chacune 3 phases.

Phase Actions

Lors de votre tour, vous pourrez soit acquérir des tuiles ou des agrandissements pour votre jardin, placer une tuile, placer un agrandissement ou passer. Cette phase se poursuit jusqu’à ce que tous les joueurs aient passé leur tour. Les agrandissements sont composés d’hexagones vides avec un de ceux-ci représentant un motif ainsi qu’une couleur. Tel que présenté sur les plateaux de jeu, tous les motifs ont une valeur allant de 1 à 6.

Photo de Meeple Qc

Lorsque l’action d’acquérir des tuiles et/ou agrandissements est choisie, vous devez prendre toutes les tuiles et agrandissements représentant soit le même motif mais qui sont de couleurs différentes ou soit qui sont de la même couleur mais qui ont des motifs différents.

Une fois les tuiles et/ ou agrandissements acquis, ceux-ci sont placés dans votre Entrepôt. Bien sûr, il y a une limite de tuiles et d’agrandissements pouvant être contenus dans votre Entrepôt, soit 12 tuiles et 2 agrandissements.

Placement d’une tuile

Pour placer une tuile ou un agrandissement, attention, car vous devrez payer le coût indiqué par le motif présent sur celle-ci/celui-ci soit en tuiles et/ou agrandissements. Les tuiles et les agrandissements acquis serviront donc à payer ce que vous souhaitez poser sur votre jardin.

Les règles de placement sont toutefois particulière: la tuile placée doit soit n’être adjacente à aucun autre hexagone, soit être adjacente à au moins un hexagone dont la couleur ou le motif est commun. Celle-ci ne peut donc pas être placée à côté d’une autre tuile identique en couleur et motif.

Si en plaçant une sixième tuile vous entourez complètement un aménagement, vous recevrez des jokers en fonction de l’aménagement encerclé. Ceux-ci s’avèrent très utiles pour faire le paiement de tuiles et/ou agrandissements.

La dernière action possible est de passer. Le premier joueur à passer son tour reçoit le marqueur Premier joueur et perd alors un point de victoire.

Phase Décompte

Après que tous les joueurs aient passé leur tour durant la phase Actions, un décompte de manche est effectué, en débutant par le premier joueur. La roue centrale montre les trois catégories qui seront prises en considération dans le décompte pour chacune des manches.

Phase Préparation de la prochaine manche

Durant cette phase (qui n’est pas effectuée lors de la quatrième manche), on tournera la roue de 90 degrés en sens horaire afin de déterminer les catégories qui compteront dans le décompte de la prochaine manche.

Toutes les tuiles restantes se trouvant sur des agrandissements restants sont défaussées dans la tour et tous les agrandissements restants sont remis dans la réserve face cachée.

La prochaine pile de manche peut alors être placée dans l’offre. Il suffit ensuite de piocher 4 tuiles et de les placer sur le dessus de cette pile.

Le joueur ayant obtenu le marqueur Premier joueur le remet dans l’offre et la prochaine manche peut commencer.

Photo de Meeple Qc

Décompte Final

Lorsque la phase Décompte de la quatrième manche a été effectuée, tous les joueurs vident leurs entrepôts. Tous les jokers restants valent un point chacun, toutefois, pour chaque tuile ou agrandissement restant, on perd des points en fonction du motif qui apparaît sur l’hexagone.

Nous pouvons ensuite passer au décompte final en positionnant le marqueur d’évaluation sur la première étape de la piste d’évaluation. Chacun des 6 couleurs suivies des 6 motifs seront évalués.

Tout groupe d’au moins 3 hexagones correspondant à l’étape évaluée rapporteront des points. Un groupe rapporte des points en fonction du motif de chacun des hexagone composant le groupe. Finalement, chaque groupe de 6 hexagones rapporte 6 points bonus. Le joueur ayant le plus de points remporte la victoire.

Photo de Meeple Qc

Ok, et Azul: Le Jardin de la Reine se termine quand?

La fin de la partie survient lorsque tous les joueurs ont passé leur tour lors de la quatrième manche. Un dernier décompte de fin de manche a alors lieu, suivi du décompte final.

Photo de Meeple Qc

C’est tout?

Une variante de jeu est proposée, soit celle de retourner le plateau de score lors de la mise en place. Toutes les règles sont identiques, à l’exception de deux petits changements. Lors de la phase de décompte, les motifs rapportent des points de façon différente et lors du décompte final, des points bonus supplémentaires sont accordés pour les groupes.

Photo de Meeple Qc

Ce que j’en pense de Azul: Le Jardin de la Reine?

D’emblée, je dois mentionner que j’affectionne particulièrement la série Azul, ayant tous les titres précédents. J’étais donc impatiente d’essayer Azul: Le Jardin de la Reine. J’ai été agréablement surprise, principalement car nous sommes ailleurs complètement (dans le sens positif du terme)! Nous y reviendrons sous peu.

Commençons toutefois par le visuel du jeu. J’adore la boîte encore une fois très accrocheuse, aux couleurs vives. Des illustrations colorées, bref, un look qui accroche l’œil. Également, le rangement dans la boîte qui a été très bien pensé en fonction des composantes du jeu.

Concernant la mise en place, j’ai trouvé celle-ci plutôt rapide. Petit bémol si vous souhaitez jouer avec le côté de la variante, puisqu’il vous faudra un petit tournevis afin de démonter la roue, chose que je n’ai malheureusement pas toujours à proximité. C’est un point négatif pour moi, car il est certain que je suis moins encline à changer la roue de côté vu le mal à se donner d’avoir un outil à portée de la main. Si nous excluons cet aspect, la mise en place se fait très bien et dans un temps respectable.

Photo de Meeple Qc

Pour les règles du jeu, le livret est complet et le jeu est bien expliqué dans les moindres détails. Merci aux schémas illustrant les diverses situations pouvant survenir en cours de partie. Je suis une personne très visuel et d’avoir des illustrations au-travers du texte me facilite grandement la vie lors de la compréhension des règles.

Tout à l’heure, nous avons parlé du visuel de la boîte, maintenant, parlons du visuel du matériel et de la qualité de celui-ci. Je n’ai que du bon à dire sur les tuiles colorées d’Azul: Le Jardin de la Reine. Encore une fois, on nous offre de belles pièces aux couleurs très vibrantes. La qualité est au rendez-vous de ce côté.

Azul: Le Jardin de la Reine
Photo de Meeple Qc

Là où j’ai un peu de misère est au niveau de l’épaisseur des plateaux de jeu. Comme mentionné, j’ai les précédentes versions du jeu et je dois dire que je suis plutôt déçue de ne pas avoir de beaux plateaux épais comme nous offrait le premier opus. À la place, nous avons droit à de minces cartons, ce qui n’est vraiment pas mon idéal. Outre cela, le rangement dans la boîte est bien, la tour est comme dans tous les autres opus, très bien. Je n’ai rien de négatif à dire non plus sur la qualité des tuiles agrandissements, elles sont d’une bonne épaisseur.

Au commencement, je vous ai mentionné que nous étions ailleurs dans cet opus d’Azul. En effet, tout en étant encore dans le jeu accessible, une touche de complexité s’est ajoutée. Il y a une profondeur au jeu qu’il n’y avait pas nécessairement dans les précédents titres. Nous devons user de stratégie tout au long de la partie.

Certes, il faut également réfléchir davantage durant nos tours, puisque la portion de paiement avec les tuiles acquises est nouvelle. Je dois vous avouer que j’ai eu un peu de mal lors des premières parties puisque j’avais tendance à vouloir jouer comme dans les autres versions d’Azul, soit d’acquérir toutes mes tuiles au départ, pour ensuite faire mes actions restantes.

Azul: Le Jardin de la Reine

Dans Azul: Le Jardin de la Reine, nous avons le choix de faire les actions dans l’ordre de notre choix, ce qui veut donc dire que nous pouvons acquérir des tuiles un tour, pour ensuite en placer le tour d’après. J’ai eu un peu de mal de ce côté, en tentant de laisser de côté ce que je connaissais d’Azul jusqu’à présent pour pouvoir jouer plus efficacement à celui-ci. J’adore toutefois que ce titre nous amène ailleurs et nous fasse voir une autre facette d’Azul, cela redonne un vent de fraîcheur à cette série. Un rehaussement que j’adore!

La re jouabilité de ce jeu est très bonne selon moi. Chaque partie jouée a été différente pour ma part. En ayant le plateau réversible, cela permet aussi d’avoir des parties diversifiées. Vu le niveau de complexité rehaussé, il est certain que ce n’est pas le premier Azul vers lequel je dirigerais un nouveau joueur, celui-ci étant plus un Azul niveau expert. Néanmoins, il demeure accessible et peut quand même être bien assimilé par les joueurs moins aguerris.

Azul: Le Jardin de la Reine

Passons maintenant à l’interaction de ce jeu. Je vous mentirais si je vous disais que Azul: Le Jardin de la Reine était le jeu le plus interactif auquel j’ai joué. Puisque nous devons nous creuser les méninges afin de bien calculer ce que nous devrons acquérir afin de placer les tuiles visées, il est certain que l’heure est plus à la réflexion, donc moins à l’interaction.

Certes, il y aurait possibilité de nuire à notre adversaire en tentant de lui voler des tuiles de l’offre qui pourrait lui être utile, mais je dois avouer que ce n’est pas quelque chose qui a été tenté lors des parties jouées. Le focus était exclusivement sur le calcul des tuiles qui devront être défaussées pour éventuellement placer celles récupérées dans l’offre.

Concernant la thématique, nous ressentons bien celle-ci dans les couleurs des plateaux ainsi que dans les illustrations figurant sur les tuiles colorées. Un beau plus pour la tour de défausse qui arbore également des fleurs!

Photo de Meeple Qc

Niveau mécanique de Azul: Le Jardin de la Reine, j’ai particulièrement aimé la façon de récupérer les tuiles dans l’offre. Le fait de ne pas révéler dès le départ les tuiles qui seront disponibles, mais de les dévoiler au fur et à mesure est vraiment plaisant. Également, de pouvoir jumeler le fait de prendre des tuiles ainsi que des agrandissements selon le motif ou couleur choisi est bien.

De pouvoir payer le coût avec les jokers est un nette avantage, il est donc assez important de mettre le focus en entourant les aménagements afin d’en acquérir encore plus! Petite remarque sur le matériel de ces tuiles. Je dois avouer m’être demandé pourquoi ne pas avoir utilisé le même matériel que les autres tuiles. J’ai trouvé que celles-ci restaient moins en place que les autres tuiles et qu’elles avaient tendance à se déplacer plus facilement. Bref, simplement une préférence personnelle!

Finalement, Azul est un jeu fluide et qui se joue bien. Si vous aimé les jeux avec une belle profondeur, de complexité moyenne et dont il faut user de réflexion, vous aimerez à coup sûr Azul: Le Jardin de la Reine.

Bref, si vous aimez les jeux de placement de tuiles, collection d’ensemble et bonus de fin de partie
, alors Azul: Le Jardin de la Reine est pour vous!

Azul: Le Jardin de la Reine?
Photo de Meeple Qc

On aime :
– Le look de la boîte pleine de couleurs et les illustrations;
– Les règles du jeu sont claires;

– La mise en place qui est rapide;
– La qualité du matériel des tuiles colorées;

– La profondeur du jeu et la complexité qui a été rehaussée;
– La re jouabilité qui est très bonne;
– L’accessibilité du jeu qui demeure, malgré le rehaussement de complexité;
– La thématique qui est bien respectée;
– La mécanique très intéressante, surtout lorsqu’on acquiert des tuiles et aménagements;
Le jeu est fluide, se joue bien.

Azul: Le Jardin de la Reine
Photo de Meeple Qc

On aime moins :
– Le fait de devoir utiliser un tournevis afin de démonter la roue;
Les plateaux qui sont plutôt minces;
– L’interaction entre les joueurs qui n’est pas vraiment au rendez-vous.


On aurait aimé:
– Un matériel similaire aux tuiles de couleur pour les jokers.

8.5/10

Azul: Le Jardin de la Reine
Photo de Meeple Qc

Merci à notre partenaire Asmodee de nous avoir offert
une copie du jeu pour cette chronique.

Photo Meeple Qc

Nous vous invitons à découvrir d’autres jeux de ce distributeur
en lisant notre chronique sur le jeu 7 Wonders – Architects

Un commentaire sur “Azul: Le Jardin de la Reine, avis et chronique de jeu

  1. Carnino says:

    Quand on joue à 2, il peut y avoir un grand déséquilibre entre les 2 joueurs si l’un a pu acquérir des agrandissements et pas l’autre : la partie devient quasi inintéressante pour le joueur moins chanceux. Nous avons essayé d’y remédier en ajoutant une règle d’empêchement de prendre des agrandissements si l’écart dans le nombre d’agrandissements acquis entre les joueurs est supérieur à 2 mais pas satisfaisant et peu utile pour rééquilibrer la partie. Nous attendons des suggestions …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.