Chasseurs en herbe, avis et chronique de jeu

Vous avez un oeil de lynx et vous êtes prêts à partir à la chasse aux insectes loufoques? Pas de doute possible, Chasseurs en herbe est le jeu qu’il vous faut!

Chasseurs en herbe
Auteurs: Geneviève Lafleur-Laplante, Marie-Ève Bergeron-Gaudin et Simon Tobin;
Illustratrice: Geneviève Lafleur-Laplante;
Éditeur: Placote;
Distributeur: Placote;
Nombre de joueurs: 2 à 4 joueurs;
Durée: 5+ minutes;
À partir de: 3+ ans;
Thématiques: Insectes et la nature;
Mécaniques: Jeu d’observation, de rapidité et de pige de cartes.

Montage Meeple Qc

C’est quoi le but?

Dans Chasseurs en herbe, le but est d’être le joueur qui accumule le plus de cartes-bestioles à la fin de la partie.

Duo carte-bestiole et tuile
Photo Meeple Qc

Comment on joue?
Dans un premier temps, l’adulte doit effectuer une mise en place adaptée à l’âge du ou des joueurs en choisissant la quantité de tuiles qui seront en jeu. Pour les plus jeunes, on privilégie les tuiles marquées d’un papillon au verso alors qu’avec un enfant plus vieux, on peut ajouter les tuiles marquées par une abeille.

Selon l’option choisie, il faudra ensuite mélanger ou trier les cartes-bestioles en fonction de leur verso et en faire une pile.

Il ne reste qu’à distribuer un jeton-filet à chaque joueur et la partie peut commencer! L’enfant retourne une carte-bestiole et tous les joueurs partent à la recherche active de l’insecte représenté. Le premier à le trouver place son jeton-filet dessus pour indiquer que c’est lui qui l’a attrapé. Puis il récupère la carte-bestiole, reprend son jeton filet et une prochaine carte-bestiole peut être retournée.

Les superbes jetons filets
Photo Meeple Qc

OK, et le jeu se termine quand?

Une partie de Chasseurs en herbe prend fin lorsque la pile de carte-bestioles est épuisée. Il est donc temps de comptabiliser la quantité que chaque joueur a accumulée pour déterminer le vainqueur.

Les piles des quatre joueurs en fin de partie: la lutte a été féroce!
Photo Meeple Qc

C’est tout?

Une version coopérative permet aux jeunes joueurs ou à ceux moins à l’aise avec les jeux compétitifs de profiter de l’expérience Chasseurs en herbe.

Aussi, cet excellent jeu a été choisi comme meilleur choix ludique pour 2021 par le magazine Protégez-vous. Une belle réussite pour ce produit québécois!

Ce que j’en pense?

Chasseurs en herbe est un très beau jeu pour enfants. C’est peut-être même mon favori parmi ceux créés par Placote. Je le trouve beaucoup plus ludique que d’autres que j’ai pu tester sans pour autant qu’il soit moins pertinent d’un point de vue pédagogique. Une belle réussite!

D’entrée de jeu, la boîte est vraiment belle et attirante pour de jeunes joueurs. Les couleurs sont vives, les images sont bien réussies et les personnages ont vraiment un je-ne-sais-quoi de fort sympathique. Je prends d’ailleurs une seconde pour souligner l’originalité qu’il y a derrière le dessin de l’abeille en mouvement! La multiplication des représentations des ailes aide vraiment à accentuer l’impression d’urgence de déplacement devant le filet qui tente de la capturer. Ce détail permet de donner beaucoup de sens à la couverture de la boîte et donne davantage envie d’aller de l’avant.

En ouvrant la boîte, on découvre du matériel de grande qualité. Les tuiles sont en carton très épais au fini lustré et les cartes sont imprimées sur un matériau qui me semble plastifié et prêt à survivre à de nombreuses manipulations. De plus, les images imprimées au verso de chacunes sont claires et suffisamment grosses pour être très faciles à trier, tant pour un jeune enfant que pour un adulte qui veut rapidement mettre son enfant dans l’action. De plus, les jetons-filets sont en plastique épais et ils sont faciles à manipuler.

En prime, la boite prévoit du rangement, ce qui est plutôt rare avec les jeux prévus pour un public jeunesse. Les deux petites sections cartonnées incluses permettent de bien ranger les cartes et même de les diviser de manière à séparer les papillons des abeilles. Il faut avouer que c’est un plus pour les parents!

À mi-chemin entre un jeu d’observation et un jeu de mémoire, Chasseurs en herbe est un superbe outil pour travailler l’attention avec les enfants. Le concept du jeu va les amener à travailler leur attention sélective alors qu’ils devront s’efforcer de discriminer les caractéristiques principales des insectes qu’ils vont rechercher. Cela aura pour effet direct de permettre à l’enfant d’utiliser sa mémoire, car il pourrait se rappeler de l’espace approximatif où se trouve la bestiole en jeu. Personnellement, j’ai ajouté une phase d’observation des tuiles comme étape préalable à la recherche et à chaque fois, cela s’est avéré payant. Mon garçon adorait me dire qu’il savait dans quel coin chercher pour me narguer. De plus, comme l’adulte contrôle la quantité de cartes et de tuiles qui sont en jeu, il est possible d’offrir à l’enfant un défi à la hauteur de ses capacités de manière à stimuler son intérêt.

Bien que ce jeu soit destiné aux enfants de 3 ans et plus, les enfants d’âge scolaire seront intéressés. Mon fils de 7 ans et ma filleule du même âge aiment beaucoup y jouer. La thématique des insectes rigolos les rejoint énormément et il y a suffisamment de tuiles disponibles pour que le défi présenté en soit un vrai. Et comme les parties sont (ou peuvent être si on le désire) relativement courtes, il est facile de conserver l’intérêt des mousses. Chaque défi se résoud en quelques secondes si tout va bien, alors le rythme permet de garder l’enfant bien engagé. Une partie dure aussi peu que 5 minutes si on le désire ou si la capacité d’attention de nos enfants est limitée.

Je crois toutefois qu’il puisse être difficile de jouer avec plusieurs enfants de 3 ans en même temps. Le jeu se corse un peu si la gestion des émotions des enfants n’est pas encore très aboutie. Comme le facteur plaisir est primordial, j’opterais davantage pour l’intégration d’un très jeune enfant avec d’autres plus âgés ou pour une partie en un à un avec un adulte.

De plus, le défi, bien que plus facile pour l’adulte, peut être relevé dans son intégralité par le jeune et permettre de réelles parties parent/ enfant. Après tout, apprendre à perdre est aussi important qu’apprendre à gagner avec humilité. Je trouve que Chasseurs en herbe offre une plateforme pédagogique ludique de grande qualité.

L’ambiance lors d’une partie de Chasseurs en herbe est à la fois sympathique et compétitive. Quand on y joue, mon fils devient tout d’un coup un chasseur féroce qui se hâte de placer son jeton-filet! Mais le tout reste positif et si j’ai le malheur de le laisser gagner, il essaie de “m’aider” avec des indices pour que la compétition demeure! Les interactions qui sont originalement peu présentes peuvent le devenir par le biais de commentaires d’encouragement ou de défis.

La rejouabilité de Chasseurs en herbe est aussi excellente, car à chaque expérience, le plateau de recherche est différent. On mélange les tuiles à chaque occasion et on recommence avec une piste flambant neuve. C’est vraiment un bel atout pour garder l’attention et l’intérêt de nos cocos. De plus, comme le jeu s’adapte à l’enfant, il pourra y jouer pendant plusieurs années.

Il n’y a pas à dire, Chasseurs en herbe offre de belles occasions de jeu en famille, que ce soit entre enfants ou avec les parents/ grands-parents. Et comme il propose de courtes parties, c’est un super jeu à jouer avant le dodo en soirée, en cours de matinée ou en revenant de l’école pour se détendre. Il faut simplement s’assurer qu’il n’y a pas de grandes distractions autour de l’enfant joueur, car le jeu sollicite beaucoup leurs capacités d’attention.

Bref, si vous aimez les jeux à la fois ludiques et pédagogiques, alors Chasseurs en herbe est pour vous!

Montage Meeple Qc

On aime :
– Le look de la boîte et les illustrations magnifiques;
– Les règles du jeu simples et adaptables en fonction de l’enfant qui joue;
– Le matériel d’une excellente qualité;
– La re jouabilité qui est vraiment excellente;
– L’ambiance à la fois positive et compétitive;
– Le fait qu’il s’agit d’un jeu accessible à tous (intergénérationnels);

– Qu’il permette de développer des liens familiaux positifs;
– Le fait qu’il permet de développer le sens de l’observation;
– Qu’il permette d’apprendre à perdre et à gagner;
– Le fait que le jeu est adéquat pour ajouter des variantes ou des règles maison pour correspondre aux besoins de l’enfant (comme la phase d’observation).
– L’interaction minimale entre les joueurs;
– La thématique autour des insectes qui est fort sympathique;
– La mécanique de capture qui est très efficace;
Le fait que le jeu est fluide, qu’il se joue bien.

Photo Meeple Qc

On aime moins :
– Les parties avec plusieurs très jeunes enfants à la fois.

9.5/10

Les bestioles!
Photo de l’éditeur

Merci à notre partenaire Placote de nous avoir offert
une copie du jeu pour cette chronique de Meeple Qc.

Photo de l’éditeur

Nous vous invitons à découvrir d’autres jeux de ce distributeur
en lisant notre chronique sur le jeu Attention aux loups

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.