Targui, avis et chronique de jeu

Dans Targui, vous incarnez deux chefs de tribus touarègues et échangez des biens locaux ou importés contre de l’or et divers bénéfices. Vous enrichissez et faites ainsi grandir vos tribus respectives. Chaque tour vous apporte son lot de nouvelles marchandises, de nouveaux avantages, mais gare aux pillages et à la concurrence. Nous survolerons cette seconde édition du jeu Targui ensemble, dans la présente chronique.

Targui
Auteur: Andreas Steiger;
Illustrateur: Franz Vohwinkel;
Éditeur: Iello;
Distributeur: ÎLO;
Nombre de joueurs: 2 joueurs;
Durée: 60 minutes;
À partir de: 12+;
Thématiques: Touaregs, marché, épices et désert;
Mécaniques: Placement d’ouvriers, gestion de ressources, collection d’ensemble et bonus de fin de partie.

Montage photo de Meeple Qc

C’est quoi le but?

Dans Targui, le but du jeu est d’être le joueur avec le plus de points à la fin de la partie.

Photo Meeple Qc

Comment on joue?

Tout d’abord, le plateau de jeu est composé de 16 cartes Périphérie formant les rebords d’une grille 5 par 5. À l’intérieur seront positionnées neufs cartes (Tribu et Marchandises).

À tour de rôle, chacun des joueurs posera l’un de ses trois pions Targui sur une carte Périphérie (excepté celle sur laquelle se trouve le Pillard ainsi que sur les cartes Attaque), en prenant soin de ne pas le poser en face d’un pion de l’adversaire. Une fois ceux-ci tous placés, on posera nos deux marqueurs à l’intersection des lignes formées par nos pions.

Vient alors le moment de résoudre les cartes en effectuant les actions sur chacune des cartes. Pour les cartes Tribu, celles-ci peuvent être ramassées et prises en main (une seule à la fois, sans possibilité de l’échanger pour une autre, excepté lorsque la carte Noble est jouée) ou posées devant nous, si nous pouvons en payer le coût en marchandises ou en or, bien entendu.

Il est important de savoir que les cartes Tribus doivent obligatoirement être posées en trois rangées de quatre cartes devant soi, de gauche à droite.

Photo Meeple Qc

Dès qu’une carte centrale est utilisée, le joueur en retire son marqueur Tribu et la carte est alors remplacée par une carte d’un autre type face cachée (carte Marchandises ou Tribu).

Lorsque les deux joueurs ont effectué les actions de leurs cartes, toutes les cartes placées face cachée au milieu sont retournées. Le second joueur prend alors l’amulette et devient le premier jour pour le tour suivant.

Dès lors, survient le déplacement du Pillard, cette action qui se produit au début de chaque tour. Lorsque le Pillard atteint une case Attaque, située aux quatre coins du plateau de jeu, les joueurs subissent une attaque au cours de laquelle ils perdent des marchandises, de l’or ou des points de victoire. La pénalité est indiquée sur la carte en question.

Photo Meeple Qc

Le joueur à qui c’est dorénavant le tour peut alors procéder au placement de son premier Targui sur une carte Périphérie et la partie continue.

Photo Meeple Qc

OK, et le jeu se termine quand?

Le jeu se termine à la fin du tour durant lequel un des joueurs a posé sa douzième carte Tribu. Autrement, le jeu se termine au plus tard lorsque le Pillard atteint la quatrième carte Attaque. Dès lors, les deux joueurs comptabilisent leurs points de victoire et celui qui en a le plus gagne. S’il y a égalité, le joueur ayant le plus d’or remporte la partie. Si une deuxième égalité survient, le joueur ayant le plus de Marchandises gagne.

Photo Meeple Qc

C’est tout?

En plus du jeu de base Targui, j’ai également eu la chance de tester son extension.

Dans cette extension, un nouveau pion entre en jeu: celui de la Targuia, la femme touareg, qui se déplace dans le sens inverse du Pillard, soit en sens antihoraire. Celle-ci est placée près de la carte 15 (sel) du contour du jeu. Il est à savoir que, contrairement au Pillard, celle-ci ne bloque pas la case sur laquelle elle se trouve et ne déclenche pas d’attaque. L’avantage de placer l’un de ses Targui sur la même case que la Targuia est de pouvoir utiliser, en plus de l’action de la carte, l’un des pouvoirs de la Targuia, soit de prendre une marchandise au choix dans la réserver ou de replacer une de ses marchandises dans la réserver, retourner la première carte de la pile Marchandises et obtenir ce qui est indiqué sur celle-ci. Si la ressource ne convient pas au joueur, ce dernier peut continuer de payer afin d’obtenir ce qu’il souhaite.

L’ajout de nouvelles cartes, celles de Dune Mouvante en périphérie du plateau de jeu, offre au joueur une action puissante. Toutefois, il est à noter qu’en faisant cela, le joueur sacrifie en quelque sorte l’une de ses actions centrales. Trois de ces cartes sont placées au hasard, face visible à côté de la zone de jeu. Le reste de la pile forme la pioche. Après une attaque, les trois cartes Dune Mouvante qui étaient face visible sont défaussées et remplacées par trois nouvelles.

Une nouvelle ressource fait également son entrée dans Targui l’extension, soit l’Eau. Cette dernière permet de l’échanger contre de l’Or ou une marchandise. L’eau donne également 1 point de victoire par tranche de 2 Eaux à la fin de partie. Les cinq cartes ressources d’eau sont mélangées aux cartes Marchandises du jeu de base avant la mise en place du centre du jeu. Comme dans le jeu de base, 4 cartes Marchandises sont tirées et placées au milieu. Cinq cartes Tribu complèteront le centre du jeu.

Des icônes sont désormais visibles sur certaines des cartes Tribu, permettant soit:

  • d’appliquer l’avantage unique de la carte immédiatement;
  • d’obtenir l’avantage jusqu’à la fin de la partie;
  • de placer 1 marqueur Action de la réserve sur cette carte afin d’utiliser son avantage au moment qui semble le plus opportun;
  • de ne comptabiliser l’avantage qu’en fin de partie.
Photo de Iello

Ce que j’en pense?

J’ai longtemps entendu parler de Targui et j’avais très hâte de le tester. Je dois dire que j’ai été agréablement surprise par celui-ci.

J’adore le visuel de la boîte. L’illustration est magnifique et on comprend immédiatement la thématique du jeu. Je dois par contre dire que le visuel des composantes du jeu m’a laissé un peu perplexe, quant à lui. Je trouve qu’il y a un manque de cohésion entre les deux. La boîte est belle, colorée, alors que les composantes sont plus de couleurs neutres, très dans le beige. Au coup d’œil, la boîte est belle, tandis que le matériel, un peu moins.

Si l’aspect visuel des composantes m’a déplu, la qualité, elle, est au rendez-vous. Les cartes ont une bonne épaisseur, ce qui est assez primordial dans un jeu ayant des cartes comme plateau.

J’ai aimé que les cartes Périphérie puissent être posées soit sur le côté icone ou côté texte. Il est certain que lors des premières parties, c’était plus facilitant de les poser du côté texte, toutefois, c’est assez intuitif pour les parties suivantes.

Photo Meeple Qc

J’ai aussi été très heureuse de voir que l’extension offre d’autres cartes Périphérie. Cela permet une plus grande variabilité des parties en ayant la possibilité de les mélanger à celles du jeu de base. Tant qu’à moi, c’est un essentiel, puisque j’aurais tendance à me lasser de jouer avec toujours les mêmes. Un gros plus pour cela de posséder l’extension.

Également, en ce qui a trait à l’extension, l’ajout des cartes Dune Mouvante est géniale, puisque non seulement celles-ci donnent des avantages considérables, mais également contribuent à possiblement obtenir la carte Tribu que nous visons au centre du jeu, en ayant un pion Targui de moins de l’adversaire. J’aime beaucoup le concept de l’Eau, permettant d’échanger ou d’obtenir davantage de points en fin de partie. Cela est un très bel ajout. La Targuia aussi est un plus, puisqu’en permettant d’obtenir une marchandise au choix, il peut être plus facile d’acquérir une carte Tribu du centre.

Les règles du jeu Targui et celles de l’extension sont claires. Il n’y a que pour les cartes Tribu que j’ai eu quelques petites questions en cours de partie, dont les cas de figure ne paraissaient pas dans le livret de règles. J’ai eu recours à mon bon ami Internet, afin de clarifier certaines situations, dont l’interprétation variait selon la compréhension de la carte. Dans l’ensemble toutefois, tout est très bien expliqué dans le livret de Targui et plusieurs illustrations accompagnent celui-ci afin de montrer le déroulement du jeu, entre autres.

Une autre chose que j’ai aimé de Targui est la rapidité avec laquelle le jeu se met en place. Il ne suffit que de délimiter le contour avec 16 cartes Périphérie, de piocher 5 cartes Marchandises ainsi que 4 cartes Tribu, de placer celles-ci au centre et le tour est joué, la partie peut commencer. Une mise en place simple et rapide, quoi demander de mieux!

Je n’avais jamais joué à un jeu ayant cette mécanique au niveau du placement des pions (des Targui). Je trouve cela super original et hors du commun. De sélectionner des emplacements, pour ensuite déposer des marqueurs à la jonctions de ceux-ci, c’est très bien pensé. Cela pousse les joueurs à davantage réfléchir, à se creuser les méninges, puisque nous visons assurément un espace en particulier, mais l’adversaire peut voir clair dans notre jeu et tenter de nous bloquer.

Photo Meeple Qc

Inversement, nous pouvons donc nuire à notre adversaire, ce que j’ai adoré, puisque cela ajoute à l’ambiance ainsi qu’à l’interaction entre les joueurs. J’ai aimé la profondeur du jeu, le tact que nous devons avoir afin de bien placer nos Targui pour maximiser notre tour. Une très bonne dose de stratégie que j’adore!

J’ai trouvé les parties du jeu Targui super fluides. Durant toutes les parties jouées, celles-ci se sont terminées exclusivement par la pose de la douzième carte. Nous avons jamais eu à déplacer le Pillard jusqu’à la quatrième carte Attaque. Le temps de jeu est très bien, ni trop court, ni trop long, il y a un beau balancement à ce niveau. Certes, fort possiblement que d’atteindre la quatrième carte Attaque aurait allongé quelque peu nos parties, toutefois, malgré cela, la durée de jeu est parfaite.

Au niveau de la rejouabilité, il est certain qu’avec le grand nombre de cartes fournies ainsi qu’avec les nombreuses possibilités et combinaisons, celle-ci ne peut être que bonne. Comme mentionné plus tôt, l’ajout de cartes Périphérie dans l’extension est un atout considérable selon moi. Il ne faut également pas négliger de parler du bon nombre de cartes ajoutées dans l’extension, qui favorise de beaucoup la rejouabilité, avec ses nouvelles cartes Tribu et l’ajout des cartes Dune Mouvante.

En ce qui a trait à l’accessibilité du jeu, celle-ci est excellente. Tel qu’inscrit sur la boîte, on recommande 12 ans et plus pour jouer à Targui, toutefois, possiblement qu’un enfant d’une dizaine d’années pourrait arriver à y jouer avec l’aide d’un parent. C’est donc un beau jeu intergénérationnel sur cet aspect.

Finalement, Targui est une belle découverte dans l’univers des jeux à deux joueurs. Je n’hésiterais pas à le sortir à nouveau afin de faire face à un autre chef de tribu touarègues.

Bref, si vous aimez les jeux de placement d’ouvriers, gestion de ressources, collection d’ensemble et bonus de fin de partie, alors Targui est pour vous!

Photo Meeple Qc

On aime :
– Le look de la boîte;
– Les règles du jeu qui sont claires et faciles à expliquer;

– La mise en place rapide;
– Le matériel qui est de bonne qualité;
– La re jouabilité avec le grand nombre de cartes du jeu de base et de l’extension, ainsi que par les nombreuses possibilités/combinaisons;
– L’accessibilité du jeu;
– L’interaction et l’ambiance qui sont au rendez-vous;
– La thématique est intéressante;
– La mécanique de jeu simplissime, mais qui propose beaucoup de re jouabilité;
La fluidité du jeu lorsque l’on connait bien les différentes actions des cartes.

Photo de Iello

On aime moins :
– Les cartes Tribu qui manquent quelquefois de clarté;
– Le manque de cohésion entre le visuel de la boîte et des composantes du jeu.


Il est à noter que:
– Les premières parties seront plus longues à jouer, mais le jeu devient fluide dès la seconde partie.


9/10

Photo Meeple Qc

Merci à notre partenaire ÎLO de nous avoir offert
une copie du jeu pour cette chronique.

Nous vous invitons à découvrir d’autres jeux de ce distributeur
en lisant notre chronique sur le jeu Sobek

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.