Bestioles en Guerre, avis et chronique de jeu

La guerre éclate! Rassemblez vos forces et combattez sur les mers, sur la terre et les airs. Dans Bestioles en Guerre, surprenez vos adversaires et affirmez votre suprématie sur tous les théâtres d’opérations! Les combats seront rudes, les résultats grandioses!

Bestioles en Guerre
Auteur: Jon Perry;
Illustrateur: Derek Laufman;
Éditeurs: Lucky Duck Games, Arcane Wonders;
Distributeur: Randolph;
Nombre de joueurs: 2 joueurs;
Durée: 15-30 minutes;
À partir de: 10+;
Thématiques: Animaux, guerre;
Mécaniques: Jeu de cartes, gestion de main, majorité, stratégie.

Montage MeepleQc

C’est quoi le but?

Dans Bestioles en Guerre, deux joueurs se disputent le contrôle de chaque théâtre de guerre en jouant leurs cartes et en utilisant stratégiquement leurs capacités spéciales pour gagner des batailles. Celui qui gagne 12 points de victoire sur plusieurs batailles remporte la guerre.

Photo de l’éditeur

Comment on joue?

Placez aléatoirement les 3 cartes Théâtre en ligne devant les joueurs. Distribuez 6 cartes à chaque joueur et formez une pioche avec les 6 cartes restantes. À tour de rôle, les joueurs jouent une carte de sa main sur l’un des champs de bataille : Air, Mer ou Terre. Cette carte peut être placée face visible sur le terrain auquel elle correspond, ou face cachée sur n’importe quelle case. Une carte face cachée a une valeur de 2. Les cartes face visible ont des valeurs allant de 1 à 6, et effectuent parfois des actions immédiates ou continues après avoir été placées. L’objectif du placement des cartes sur un champ de bataille est d’avoir la valeur totale la plus élevée sur 2 des 3 différents terrains.

Photo MeepleQc


Le joueur qui remporte au moins 2 Théâtres sur les 3 remporte la bataille et gagne 6 points de victoire. Si l’un des 2 joueurs décide de se retirer (lorsqu’il pense ne pas remporter cette bataille), son adversaire emporte cette bataille et gagne le nombre de points correspondant aux cartes qu’il lui reste en main (voir les cartes Généralissime). Après avoir distribuer les points de victoire, vérifiez si l’un des 2 joueurs gagne la partie. Sinon, engagez une nouvelle bataille: mélangez les 18 cartes, distribuez-les comme au début de la partie, faite une rotation des cartes Théâtre et échangez les 2 cartes Généralissime.

Photo MeepleQc

OK, et le jeu se termine quand?

Après chaque bataille, comptez les points de victoire. Le premier à atteindre 12 PV remporte la guerre (et donc la partie)!

Photo MeepleQc

C’est tout?

Bestioles en guerre est un jeu qui existe déjà, mais cette version est plus légère et familiale que les précédentes, avec des dessins plus colorés et incorporant des animaux.

Montage MeepleQc

Ce que j’en pense?

Le boîtier du jeu est petit et compacte. Le jeu se transporte partout très facilement et son petit format est idéal pour les vacances. Avec des illustrations colorées, contenant des animaux et une touche humoristique, l’illustrateur a réussi à rendre le thème de la guerre moins lourd et oppressif. Le visuel des cartes est superbe, bien illustré et malgré la thématique, le look est adapté pour son public (10 ans et +).

Il faut savoir que le jeu existait déjà sous le nom d’Air, Land & Sea, mais sans le côté cartoon. Cette version contient une thématique qui est plus réaliste et qui est destinée pour les 14 ans et +. À part l’esthétique, la version Bestioles en Guerre est identique à la version précédente.

Le matériel se constitue d’uniquement 37 cartes qui sont d’une belle épaisseur et plaisantes à manipuler. Par contre, vu qu’on les brasse et manipule souvent, je vous conseille de les ”sleever” avec des pochettes protectrices. Surtout que c’est un jeu où l’adversaire ne doit pas pouvoir identifier vos cartes par la façon qu’elles sont abîmée. Contrairement à ce qu’on peut voir sur quelques images utilisées, les points de victoire sont des cartes et non des jetons.

Air, Land & Sea: Bestioles en Guerre est un petit jeu vraiment sympa: ses règles sont simples, facile à comprendre et à expliquer. Il est simple, mais le plaisir est réel. Il faut réussir à faire des combos avec les effets de ses cartes, tout en essayant de bloquer ceux de son adversaire. La mise en place se fait rapidement et prend peu de place sur une table. Les parties sont rapides et très fluides. Une partie se joue généralement en 2 à 4 manches. Le jeu prend tout son sens et toute sa saveur après quelques parties, lorsqu’on connaît les effets des cartes et les combos possibles.

Photo MeepleQc

Les cartes ont des effets variés et intéressants qui apportent toutes sortes de stratégies à essayer. La mécanique est épurée, mais efficace! On place des cartes, on effectue l’action de la carte s’il y en a une et on termine par identifier la majorité sur les 3 territoires. Pour diminuer le hasard des cartes, le jeu nous permet de nous retirer de la bataille pour laisser moins de points de victoire à l’adversaire. On repousse la victoire finale pour revenir en force avec la prochaine manche (peut-être…). J’ai trouvé que les effets des cartes sont tout de même bien balancés. Les cartes les moins fortes auront des effets puissants ou du moins intéressants, tandis que les cartes plus puissantes, comme les 6 par exemple, n’auront pas d’effet. On veut un peu de tout (des fortes et des moins fortes) dans notre main.

La rejouabilité est bonne, mais limitée car il n’y a que 18 cartes au total (autres que les PV, Théâtres et cartes Généralissime) avec lesquelles on joue. Est-ce qu’une extension serait envisageable? Oui, peut-être. Mais le jeu offre à la base quelque chose de simple, plaisant et offre une belle interaction. Comme les jeux de ce genre, on a une impression de tir à la corde avec notre adversaire. Les cartes cachées ajoute une ”twist” plaisante de bluff, d’inconnue et de stratégie. Oui, le hasard est présent, mais c’est aussi la façon de jouer vos cartes et le moment où vous les placez qui détermineront l’enjeu de la bataille. Avec 6 cartes non-utilisées, on doit faire attention, car on ne sait pas ce que l’adversaire a en main!

Je ne m’attendais pas à grand-chose de ce petit jeu de cartes et j’ai été très agréablement surpris. Ce fut une belle découverte pour moi!

Bref, si vous aimez les jeux pour 2 joueurs qui sont simples, mais plaisants, rapides et efficaces alors Bestioles en Guerre est pour vous!

Montage MeepleQc

On aime :
– Le look de la boîte et les illustrations cartoon sont jolies;

– Le petit format de la boîte qui se transporte bien.
– Les règles du jeu sont très simples;
– Le matériel est minimaliste (37 cartes de bonne qualité);
– L’ambiance est présente, sensation de jeu de tir à la corde;
– Un jeu accessible à tous, facile à apprendre et expliquer;
– L’interaction est présente, possibilité de nuire à son adversaire ++;
– La thématique est bien représentée. On vise un public plus jeune avec un look cartoonesque et coloré;
– La mécanique est simple et efficace;
Le jeu est rapide, fluide et se joue bien.

Montage MeepleQc

On aime moins :
– La rejouabilité est bonne, mais limitée car il n’y a que 18 cartes au total (malgré ses 18 cartes, le jeu a tout de même une belle profondeur).


On aurait aimé :
– Plus de cartes ou une variante solo.


On aimerait :
– Une extension ajoutant quelques cartes pour diversifier.


Il est à noter que si :
– Vous êtes une personne allergique au hasard, alors vous pourriez ne pas aimer ce jeu;

9,5/10

Photo de l’éditeur

Merci à notre partenaire le Randolph de nous avoir offert
une copie du jeu pour cette chronique.

Nous vous invitons à découvrir d’autres jeux de ce distributeur
en lisant notre chronique sur le jeu La Fin des Artichauts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.