Code Social, avis et chronique de jeu

Dans une entreprise à la fine pointe de la technologie, des scientifiques programment des robots pour les rendre habiles socialement. Mais voilà qu’un pirate informatique a pris le contrôle des serveurs dans le but de reprogrammer les robots! Il a même découvert l’emplacement du dernier système de sauvegarde des données. Dans une partie de Code Social, aidez la scientifique en chef à récupérer l’appareil avant le pirate malfaisant!

Code Social
Auteurs: Lucie Barriault et Simon Tobin;
Illustratrice: Geneviève Lafleur-Laplante;
Éditeur: Placote;
Distributeur: Placote;
Nombre de joueurs: 2 à 4 joueurs;
Durée: 25 minutes;
À partir de: 6+;
Thématiques: Pirates informatiques, Robots, Interactions sociales;
Mécanique: Mises en situation.

Montage Meeple Qc

C’est quoi le but?

Dans Code Social, le but est de réussir à arriver au laboratoire informatique avant le pirate de manière à sauvegarder les informations programmées dans les robots.

Photo Meeple Qc

Comment on joue?

Pour jouer une partie de Code Social, il est d’emblée recommandé de faire participer les enfants à la mise en place. Selon le nombre d’enfants impliqués dans la partie, il est suggéré de diviser les tâches, ce qui n’empêche pas que la mise en place est très simple et rapide.

Tout au long de la partie, les joueurs auront à choisir comment réagir aux mises en situation qui leurs seront présentées. Selon leur réponse, ils auront la possibilité de faire avancer l’un des personnages, c’est-à-dire la scientifique ou le pirate informatique. Aussi, chaque réponse aura un impact sur les cartes “Bien joué”. Chaque bonne réponse permet de retourner la carte du côté lumineux alors qu’une mauvaise oblige à retourner la carte du côté sombre. Quatre cartes “Bien joué” retournées du côté lumineux permettent aux joueurs d’obtenir un lancer de dé bonus. Ils auront aussi à faire face à des interruptions via des cartes “Défi” qui dicteront des épreuves ludiques.

Photo Meeple Qc.

OK, et le jeu se termine quand?

Le jeu se termine lorsque l’un des personnages atteint le laboratoire. Si c’est la scientifique, les joueurs ont gagné la partie, si c’est le pirate informatique, la partie est perdue.

Photo Meeple Qc

Ce que j’en pense?

Dès qu’on a la boîte entre les mains, on a envie d’aller voir plus loin. Le mystérieux pirate informatique et la scientifique programmeuse de robots qui sont illustrés sur la couverture donnent très bien le ton. On sent qu’on aura à déjouer le “méchant” pour remporter la partie. Le look un peu futuriste de l’habillement de la scientifique est fort sympathique et cadre bien avec les robots placés en arrière-plan.

Ensuite vient une belle surprise: le matériel. On sent vraiment qu’il a été réfléchi pour mettre les enfants en action. Le plateau de jeu est fait de carton épais et a la forme de morceaux de casse-tête à emboiter. En plus, je dois souligner que mes testeurs ont eu un solide coup de coeur pour la case avec un chien qui jappe. Ils ont rapidement décidé que les éclairs représentaient de l’électricité qui électrocutait le personnage et ils mimaient le tout lors du passage.

Photo Meeple Qc

Les cartes sont, pour leur part, solides et plastifiées. Elles sont certes un peu trop grosses pour permettre à de petites mains de les mélanger facilement, mais la tornade sur la table fait le truc à tous les coups. J’ai bien aimé que le dé soit surdimensionné, car même mon testeur de presque 4 ans le manipulait avec aisance. Les personnages en carton sont aussi suffisamment stables pour permettre des déplacements efficaces.

La mise en place d’une partie de Code Social est très rapide. Le jeu est d’ailleurs conçu pour que les enfants puissent la faire eux-même avec un minimum de supervision. D’ailleurs, je dois absolument souligner l’incroyable travail qui a été accompli par les créateurs du jeu concernant le guide pour le parent accompagnateur. Il est à la fois agréable et rassurant de voir que rien n’a été laissé au hasard et que notre rôle d’adulte est renforcé par des explications qui nous aident à tirer le meilleur d’un jeu comme Code Social. On sent vraiment que nous avons été considérés et que l’importance de notre soutien est concrète. Il faut croire qu’en tant que parent, il est agréable d’avoir droit à un peu de considération et d’être validé dans son choix d’activité.

Photo Meeple Qc

La mécanique mise de l’avant dans Code Social est simplissime. Les enfants répondent à une question, puis leur réponse permet d’avoir un impact sur l’un ou l’autre des personnages. J’ai bien aimé que les bonnes réponses fassent aussi avancer le pirate informatique. Cela évite que de petits joueurs ratoureux fassent exprès de manquer des questions pour tricher subtilement.

Quand j’analyse la réaction de mes testeurs, je dois dire qu’ils ont semblé aimer le concept des robots, mais je ne suis pas 100% convaincue qu’ils ont bien compris ce qu’est un pirate informatique. Ils ont surtout identifié le “méchant”. Au moins, ils étaient tous ensemble sur une même longueur d’onde! Et c’était beau de les voir essayer de s’influencer les uns et les autres.

La durée d’une partie de Code Social est d’ailleurs très bien ajustée. Une fois la première partie réussie, ils ont été très emballés à l’idée d’en jouer une seconde, mais clairement, leur capacité d’attention n’y était plus. Il a donc été préférable de remettre ça à une autre journée plutôt que d’insister pour la terminer.

Photo Meeple Qc



Je dois aussi mentionner que les cartes “Défi” explicitant les mauvais coups du pirate informatique qui demandent aux joueurs de faire des actions farfelues équilibrent très bien le jeu. Elles permettent une pause plus physique qui permet de dépenser le surplus d’énergie parfois présent avant de recommencer à jouer plus sérieusement.

Une partie de Code Social remplit bien sa mission éducative, car il est indéniable que les joueurs ont à utiliser leurs connaissances sur les interactions sociales et que celles-ci seront challengées à chaque tour. Lors des différents défis, les suggestions de comportement à adopter viendront titiller leur sens moral, mais certains des “mauvais” choix sont présentés de manière fort attirante.

Je dois toutefois avouer avoir été impressionnée par les connaissances théoriques des enfants avec lesquels j’ai testé Code Social, car bien que je les connaisse suffisamment pour ne pas être dupe et savoir que leurs réactions au quotidien sont souvent loin d’être idéales, ils étaient tous en mesure de répondre adéquatement. Jamais nous n’avons eu à retourner une carte robot. Je me permets donc de croire que le message qui tente de se frayer un chemin socialement parlant a trouvé écho chez eux et qu’il ont tout le nécessaire comme bagage pour passer au travers d’une partie sans accros. Vive le renforcement positif et ludique des bons choix!

Cela m’amène toutefois à me demander si l’âge recommandé est vraiment applicable dans le cas d’enfants jusqu’à 10 ans. Je crois que plusieurs situations se présenteront comme étant des évidence. Ma fille de 9 ans m’a mentionné que c’était trop facile et qu’elle n’aimait pas tant ça, mais qu’elle aimait lire les questions.

C’est ce qui m’amène à dire qu’il ne faut pas négliger la place que pourrait prendre un jeune joueur qui sait lire efficacement. En tant que parent, si on aime jouer avec nos enfants et les guider dans leur développement, on aime aussi pouvoir les laisser jouer entre eux. Je crois qu’un grand frère ou une grande soeur pourraient servir d’accompagnateur/lecteur sans problème.

Une carte “Défi” qui occasionne bien des rires!
Photo Meeple Qc

La plupart des cartes “Défi” sont rigolotes, mais certaines sont plus difficiles à bien cerner pour les enfants. Mimer une autruche en talons hauts a vraiment généré de nombreux points d’interrogation dans les yeux des joueurs. Les mamans accompagnatrices ont du se donner à fond pour que les mousses comprennent bien le défi! Mais des classiques comme toucher son nez avec sa langue déclenchent à tous coups des fous rires.

Aussi, le fait de jouer une partie avec plusieurs enfants ajoute une difficulté, car les règles sociales lors d’un jeu sont essentielles. Cela dit, un seul parent accompagnateur pourra facilement orchestrer une partie à 4 joueurs sans difficulté.

Une partie de Code Social peut se jouer avec des enfants d’âges variés. Lors de mes tests, j’ai pu constater que 6 ans est une super belle cible, car ils sont suffisamment autonomes pour jouer sans que le parent accompagnateur ait à jouer un trop grand rôle. Il suffit d’endosser la responsabilité de lire les cartes et le tour est joué. Cela dit, j’ai osé intégrer un enfant de presque 4 ans à une des parties et je dois dire qu’il a bien tiré son épingle du jeu. Oui, j’ai modifié un peu les situations, par exemple en mentionnant un ami de la garderie au lieu d’un ami de l’école ou en parlant de son grand frère au lieu d’une grande soeur qu’il n’a pas, mais l’essentiel de chaque situation a toujours été respecté. Et le plaisir était au rendez-vous!

Test avec des mini-joueurs
Photo Meeple Qc



Code Social est un jeu qui, à mon avis, doit se jouer avec des enfants reposés. Il s’agit donc d’un jeu parfait pour la matinée ou le début de l’après-midi. Des enfants fatigués risquent de moins s’investir, car bien que l’expérience soit ludique, on sent quand même qu’il y a un fond formateur. Mais bon, je rappelle toutefois que mes testeurs ont voulu rejouer, car ils ont eu du plaisir. C’est donc une situation gagnant-gagnant!

Aussi, il faut mentionner que la conception du jeu Code Social prévoit une bonne rejouabilité avec le nombre de cartes disponibles ainsi que les cartes comprenant les épreuves ludiques. Il est possible d’enfiler deux parties sans faire le tour de toutes les questions.

Bref, si vous aimez les jeux à la fois ludiques et pédagogiques alors Code Social est pour vous!

Photo Meeple Qc



On aime :
– Le look de la boîte et les illustrations attirantes;
– Les règles du jeu simples et efficaces;

– La mise en place conçue pour être effectuée par les enfants;
– Le matériel robuste et bien conçu;
– La re jouabilité satisfaisante;
– L’ambiance agréable lors des parties;
– Le fait qu’il s’agit d’un jeu accessible à tous (intergénérationnels);
– L’interaction modérée qui prend surtout la forme d’encouragements et de tentatives d’influencer le choix du joueur;
– La thématique accrocheuse;
– La mécanique très simple;
Le fait que le jeu est fluide, qu’il se joue bien.

Montage Meeple Qc

On aime moins :
– Le fait que certaines mises en situation offrent des solutions un peu trop évidentes;
– Le fait que certaines épreuves ludiques sont abstraites pour les plus jeunes;
– Le fait que des joueurs plus vieux ne vont pas nécessairement apprécier l’expérience.


8.5/10

Meeple Qc

Merci à notre partenaire Placote de nous avoir offert
une copie du jeu pour cette chronique.

Photo de l’éditeur

Nous vous invitons à découvrir d’autres jeux de ce distributeur
en lisant notre chronique sur le jeu Dégourdi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X