Créatures Énigmatiques, avis et chronique de jeu

Les monstres et les créatures fantastiques ne te font pas peur? Les énigmes mathématiques n’ont aucun secret pour toi? Mais serais-tu déjà un habile et courageux chasseur de Créatures Énigmatiques? Non? Alors il faut absolument te lancer dans l’aventure et vivre d’épiques combats dans cet univers aussi stimulant que pédagogique!

Créatures Énigmatiques
Auteures: Marie-Ève Bergeron-Gaudin et Lucie Barriault;
Illustrateur: Guillaume Bertrand;
Éditeur: Placote;
Distributeur: Placote;
Nombre de joueurs: 2 à 4 joueurs;
Durée: 20 minutes;
À partir de: 8+;
Thématique: Monstres mythiques;
Mécaniques: Jeu de résolution d’énigmes et de combat.

Montage Meeple Qc

C’est quoi le but?

Dans Créatures Énigmatiques, il vous faudra résoudre des énigmes pour accumuler des jetons et utiliser ces jetons pour combattre des monstres.

Photo Meeple Qc

Comment on joue?
Une partie de Créatures Énigmatiques se déroule en deux temps. Après une courte mise en place, les joueurs débutent la première phase: la résolution d’énigmes. Les joueurs disposeront de 10 minutes pour résoudre toutes leurs énigmes. Une fois le temps écoulé, il faudra valider leurs réponses avec le corrigé en utilisant les numéros des énigmes en guise de référence. Chaque bonne réponse permet d’acquérir des jetons d’habileté.

Les jetons d’habilité
Photo Meeple Qc

Les jetons d’habilité seront au coeur de la phase suivante: le combat. Une fois les jetons obtenus, il faudra retourner une carte-créature. Tous les joueurs devront tenter de la combattre. Pour ce faire, ils devront lancer le dé afin de déterminer combien de jetons ils pourront placer sur la créature à leur tour. Il importe de respecter le type de jeton nécessaire pour chaque créature. Lorsque tous les espaces jetons sont remplis sur une créature, elle est considérée vaincue et le dernier joueur à avoir placé un jeton prend la carte et la met de côté en laissant les jetons en place. Une autre carte est alors retournée et le combat pourra alors reprendre.

OK, et le jeu se termine quand?

Une partie de Créatures Énigmatiques se termine quand le dernier combat prend fin, c’est-à-dire quand tous les joueurs ont utilisé un maximum de jetons pour combattre des créatures. Le joueur ayant accumulé le plus de points de victoire en combattant les créatures est décrété grand vainqueur.

Une fin de partie
Photo Meeple Qc

C’est tout?

Une variante coopérative est proposée afin de permettre une autre approche lors d’une partie de Créatures Énigmatiques. Au lieu de tenter de combattre les créatures dans le but d’en remporter un maximum individuellement, il faut réussir, en équipe, à accumuler suffisamment de points de victoire pour atteindre un seuil préalablement établi selon le niveau de l’ensemble des joueurs. Des parties à 35, 45 ou 55 points sont suggérées.

En pleine partie!
Photo Meeple Qc

Ce que j’en pense?

Quand j’ai mis la main sur une copie de Créatures Énigmatiques, j’ai tout de suite senti que j’allais trouver ça sympathique. Le décor semble inquiétant, sans toutefois être vraiment glauque. Une aura de mystère semble planer sur la scène, car on a l’impression de l’espionner au travers d’un bosquet. Sommes-nous, à ce moment, l’incarnation d’une des créatures? Impossible de le savoir…

La seule chose qui est certaine, c’est qu’on a envie d’aller voir plus loin. En ouvrant la boîte, nous avons le plaisir de découvrir le beau matériel qui est prévu. Les cartes-énigme sont produites avec un matériau résistant et conçu pour qu’il soit possible d’écrire dessus avec un crayon effaçable. Ce détail fait toute la différence, car il est souvent utile de dessiner ou d’écrire pour structurer le raisonnement menant à la solution.

Ma seule déception vient du fait que les jetons sont en carton plutôt mince. J’ai l’impression qu’avec de nombreuses manipulations, ils risquent de s’endommager. Je dois avouer que j’aurais beaucoup apprécié que le jeu vienne avec un système de rangement structuré (un insert) qui permettrait de classer et d’organiser tout le beau matériel. En plus, comme les cartes énigmes sont divisées en quatre catégories, cela aurait permis de les séparer et d’offrir une sélection plus rapide lors de la mise en place. Aussi, j’aurais aimé qu’un sablier soit fourni, car je tique toujours quand du matériel est nécessaire pour jouer et qu’il n’est pas inclus dans la boîte. Cela dit, en 2022, rares sont ceux qui n’ont pas un cellulaire et donc, par le fait même un minuteur au bout des doigts.

D’un point de vue pédagogique, il est clair qu’il s’agit ici d’une mission accomplie! Les nombreux défis mathématiques proposés sont bien structurés et la progression de ceux-ci est bien conçue. Les jeunes auront à mobiliser de nombreux aspects de leurs connaissances mathématiques ainsi qu’une part de créativité et de sens de l’organisation. De plus, comme certains “styles” d’énigmes reviennent à chaque niveau, une impression de compétence peut se forger et ainsi aider le jeune à se sentir plus en confiance, sachant qu’il a déjà réussi à en résoudre de semblables.

Il faut aussi mentionner que l’équilibre entre le ludique et le pédagogique est bien atteint. Les jeunes ont envie de se dépasser et de résoudre un maximum d’énigmes. L’utilisation du temps comme élément à la fois motivant et “stressant” crée une impression de compétition à la fois entre les joueurs et envers eux-mêmes via leur propre performance. En tant que maman, j’étais heureuse de voir que ma fille et son ami avaient, au fil des parties, envie de résoudre plus d’énigmes que lors des parties précédentes. Comme cette envie de dépassement était souvent rejointe par la réalité, car les jeunes deviennent de plus en plus à l’aise avec la forme des énigmes, il en est ressorti un beau gain de confiance en leurs compétences respectives.

Quatre niveaux de difficultés
Photo Meeple Qc

Comme avec les autres jeux publiés par Placote, le livret de règle contient une section de conseils pour les accompagnateurs afin de les guider dans leur rôle et les amener à aider les jeunes à vivre l’expérience la plus positive possible. C’est une des belles forces de cette gamme de jeux!

J’ai beaucoup apprécié la variante coopérative proposée, au point de la préférer à la version originale. Je trouve l’idée d’un défi commun beaucoup plus stimulant! J’aime bien gagner et perdre en équipe et ça a tendance à stimuler l’engagement de certains joueurs qui seraient moins impliqués pour une raison ou une autre. Après tout, qui n’aime pas être essentiel à la réussite d’un objectif?

Considérant que Créatures Énigmatiques a un grand potentiel pour faire travailler les jeunes esprits, j’aurais beaucoup apprécié qu’un mode solo soit inclus. En s’inspirant du mode coopératif, il devient clair qu’il s’agit d’une option qui pourrait être viable. De plus, comme j’ai eu l’occasion de faire des parties avec des joueurs de forces inégales, j’ai pu constater que l’incapacité à résoudre certaines énigmes pouvait s’avérer un peu gênante pour certains et nuire à leur plaisir. Ma fille de neuf ans aimerait assurément jouer seule sans être confrontée à son frère plus vieux. Le fossé créé par la progression des récompenses rend un peu inégale la distribution des jetons pour les joueurs moins aguerris. Un mode solo règlerait vraiment tout ça et assurerait à ce beau jeu d’avoir toutes les chances d’être sorti à de nombreuses reprises comme il le mérite.

L’âge visé par le jeu Créatures Énigmatiques me semble bien vu. Il est toutefois important de mentionner qu’un enfant de huit ans risque d’avoir besoin d’un peu plus d’aide, entre autres en ce qui concerne la lecture des énigmes. À l’autre bout du spectre visé, je crois que des jeunes de quinze ans seront peut-être moins emballés par ce type de jeu, mais que la difficulté des énigmes disponibles risque de leur permettre de se sentir “challengé” malgré tout. C’est un bon équilibre encore une fois.

Pour certains joueurs, la part de hasard déterminant qui peut attaquer les créatures et à quel point il est possible d’être efficace peuvent donner une impression décourageante d’inutilité. Je m’explique: dans une des parties que j’ai jouée, je n’ai jamais réussi à être la dernière à attaquer un monstre. J’ai donc récolté un grand total de 0 points. Avoir eu 10 ans, j’aurais été découragée! C’est d’ailleurs une des raisons qui font que je n’aime pas beaucoup le mode compétitif prévu initialement, mais que J’ADORE la variante coopérative. Cette dernière permet à tous de mettre leur grain de sel dans les combats et de contribuer au succès de l’équipe. En ayant la possibilité de fixer soi-même le nombre de points à obtenir, il devient facile de s’ajuster au niveau de chaque groupe de joueurs.

Lors d’une partie de Créatures Énigmatiques, l’ambiance est variable. La première phase est très sérieuse, car chaque joueur est concentré sur la résolution des énigmes et désire en résoudre le plus possible. C’est pendant la phase de combat que les interactions augmentent et que les discussions s’animent. L’alternance des deux apporte une nuance agréable. Il faut aussi dire qu’il est fort possible que les joueurs désirent jouer plus d’une partie.

La rejouabilité fait partie des grandes forces de ce jeu. Puisque les énigmes se ressemblent par moment, mais sont différentes, il y a peu de chance de retenir les réponses d’une partie à l’autre. Aussi, un joueur qui se sentirait de plus en plus compétent pourrait facilement corser son expérience grâce aux quatre niveaux de difficulté. Et croyez-moi, le dernier niveau est corsé même pour un adulte, car même si les principes logiques sont bien intégrés, il faut malgré tout du temps pour passer au travers de chaque séquence menant à la réponse. Et comme le facteur temps demeure un enjeu majeur, tout le monde peut jouer!

Nous sommes donc en présence d’un bon jeu sympathique et conçu pour que les méninges des joueurs surchauffent juste ce qu’il faut. Le plaisir est au rendez-vous et le tout se joue bien!

Bref, si vous aimez les jeux fantastiques qui équilibrent plaisir et impact pédagogique, alors Créatures Énigmatiques est pour vous!

Montage Meeple Qc

On aime :
– Le look de la boîte un peu effrayant et les illustrations qui donnent bien le ton;
– Les règles du jeu qui sont simples et efficaces;
– Le matériel conçu dans un matériau dont la longévité est assurée;
– La re jouabilité excellente offerte par les différents niveaux de difficulté;
– L’ambiance à la fois sérieuse et enjouée selon les phases de jeu;
– Le fait qu’il s’agit d’un jeu accessible à tous qui permet aux adultes de jouer pour vrai;

– Le côté pédagogique très bien conçu;
– L’interaction permise par le mode coopératif;
– La thématique de combat de créatures fantastiques;
– La mécanique de résolution d’énigmes bien ficelée;
Le fait que le jeu est fluide et qu’il se joue bien.

Montage Meeple Qc

On aime moins :
– Les jetons faits de carton trop mince;
– Le mode compétitif;
– Le hasard déterminant combien de jetons il est possible d’utiliser pour combattre.


On aurait aimé:
– Un système de rangement structuré (un “insert”);

– Un sablier pour compter le temps lors de la phase de résolution des énigmes;
– Un mode de jeu solo.


8.5/10

Photo Meeple Qc

Merci à notre partenaire Placote de nous avoir offert
une copie du jeu pour cette chronique.

Photo de l’éditeur

Nous vous invitons à découvrir d’autres jeux de ce distributeur
en lisant notre chronique sur le jeu Code Social

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X