Star Clicker, avis et chronique de jeu

Je vous amène avec moi défendre notre planète la C-64 contre les vilains Creepers! Star Clicker est le nouveau jeu coopératif de Christophe Raimbault (Colt Express). Dans ce jeu familial, il faut défendre notre planète d’une attaque extraterrestre durant l’absence de nos parents (ils sont actuellement en mission dans la galaxie). Tous ensemble, il faut monter à bord de nos vaisseaux et piloter ceux-ci en appuyant sur les 9 différents boutons de la console. Attention, il se pourrait que vous touchiez d’un tir le vaisseau d’un ami à défaut de toucher l’un des Creepers!

Star Clicker
Auteur: Christophe Raimbault
;
Illustratrice: GYOM;

Éditeur: Ludonaute;
Distributeur: Distribution Dude;
Nombre de joueurs: 2 à 4 joueurs;
Durée: 40 minutes;
À partir de: 8+;
Thématique : Espace, planète, attaque extraterrestre et vaisseaux;
Mécanique : Jeu coopératif, jeu de mémoire et activation de diverses actions.

C’est quoi le but?

Star Clicker est un jeu coopératif dans lequel une équipe de jeunes pilotes doit trouver et détruire les 8 brouilleurs ennemis en orbite autour de la planète C-64 tout en repoussant les nuées incessantes de Creepers qui tentent de détruire votre bouclier protecteur…

Comment on joue?

Chaque tour de jeu comprend 2 phases :
– Phase des Pilotes;
– Phase des Creepers


1- Phase des pilotes: Pendant cette phase, vous devez appuyer sur 2 boutons de votre Tableau de Bord dont les actions vous sont inconnues au début du jeu. Certains vous permettront d’avancer et de découvrir l’espace qui vous entoure, d’autres de tirer, mais attention à bien viser, ou encore de copier l’action de quelqu’un d’autre.

On applique l’effet de chacun des 2 boutons activés (même si ce sont des effets négatifs).

Voici les effets des boutons:

– Permettent de tirer vers le bord du plateau de la même couleur que le bouton: vous pouvez atteindre un bord de plateau, un creeper et le détruire, la planète C-64 et devoir retirer un bouclier sur la planète (attention à ce que ne soit pas le dernier) ou atteindre un autre vaisseau (oups, le pilote atteint perd un jeton énergie);
– Un bouton propulsion: le vaisseau avancera d’une dans dans la direction du bord du plateau de la même couleur;
– Copier un bouton: vous allez copier l’effet d’un bouton visible sur la console d’un autre joueur.

Chaque pilote joue cette phase de jeu puis on passe ensuite à la phase suivante.

2- Phase des Creepers: Pendant cette phase, ce sont les Creepers qui agissent et tentent de prendre le contrôle de votre planète. Leur vaisseau mère libère de nouveaux escadrons, ils tentent d’atteindre le centre de votre planète où se trouve le bouclier protecteur. Attention aux attaques générales dont les conséquences pourraient être désastreuses.

Pour ce faire, il faut retourner une Disquette et appliquer son effet et ensuite faire déplacer les Creepers concernés. Il se peut fort bien que vous deviez ajouter d’autres ennemis! Si un Creepers atteint la planète C-64, il faut le retirer du jeu et aussi retirer un bouclier de la planète!

Après la phase de la Disquette, il se peut qu’une attaque générale soit déclenchée!

En effet, lorsqu’une pile du Vaisseau-Mère a été vidée, une attaque générale se déclenche!

Le nombre de Creepers devant être déplacé sera indiqué sur la case venant d’être vidée. Un symbole = Avancer le Creepers le plus près de la planète C-64.

Si un Creeper a déjà été déplacé, vous devez en déplacer un nouveau (s’il reste des symboles).

Évidemment, si la 4e pile est vide, vous perdez la partie!

Les pilotes ont chacun un pouvoir différent qui peut être utilisé une fois en dépensant un jeton énergie.

Lily (jaune): Révèle face visible une tuile du secteur sans Creeper (si elle est vide, elle est remise dans la boîte);
Wendy (bleu): Reculer un Creeper d’une case;
Max (vert): allonge l’une de ses propulsions d’une ou 2 cases;
Brian (violet): Révèle 2 boutons de son choix (un de son tableau et l’autre d’un tableau d’un autre joueur). Ils sont ensuite replacés faces cachées.

OK, et le jeu se termine quand?

La partie est remporté lorsque le 8e brouilleur est détruit. Félicitation! Vous pouvez essayer le niveau suivant!

Vous perdez la partie de 2 manières:
– La planète C-64 perd son dernier boulier;
– Lorsque le dernier jeton Creeper à été retiré de la dernière pile.

Il ne vous reste plus qu’à recommencer le niveau…

C’est tout?

Le jeu comprend 4 modes différents : Initiation, Le pouvoir de l’amitié, Loi de Murphy et Détruisez-les tous qui vous permettront d’augmenter la difficulté, mais aussi de varier les conditions de victoire.

Il est aussi possible de télécharger les 2 nouveaux modes de jeu offert par l’éditeur ICI. Il s’agit d’un mode Hardcore et le mode Random.

Le mode Hardcore: Pilotes chevronnés, vous avez rempli le niveau 4 avec succès et vous êtes prêts à relever de
nouveaux défis ? Le Mode HARDCORE est fait pour vous ! Et vous venez de le débloquer ! Les règles du Mode Hardcore sont compatibles avec tous les niveaux du jeu de base, mais nous vous conseillons de jouer en niveau 3 ou 4. Favorisez le niveau 3 pour des parties plus courtes (et pas forcément plus faciles !).

Ce mode de jeu ajoute une nouvelle mise en place et deux nouvelles règles, vous pouvez les jouer séparément ou toutes ensemble pour plus de difficulté.

Le mode Random: Cette variante est jouable indépendamment ou en combinaison avec toutes les règles ci-dessus. Elle augmente bien sûr la difficulté, mais aussi sensiblement la dose de mémoire et de concentration nécessaire lors d’une partie. À réserver aux experts du Memory. Ce mode est bien sûr déconseillé aux débutants. Il est conseillé de commencer à jouer en mode Random d’abord au niveau 2, puis au niveau 3 et 4 pour enfin rajouter éventuellement les autres règles du mode hardcore.

Ce que j’en pense?

Ayant découvert Colt Express en 2014, j’avais très hâte de jouer au nouveau jeu de cet auteur (en dehors de cet univers très connu).

La boîte de Star Clicker a tout de suite attiré mon regard. Bien que je n’aime pas la thématique d’espace, j’étais curieuse de découvrir ce jeu et de lui donner sa chance! Dès l’ouverture de la boîte, on prend connaissance du matériel et des illustrations très colorés avec ses allures de cartoon.

Je dois avouer que je n’ai pas du tout aimé assembler les consoles des joueurs. En revanche, une fois la mise en place terminée, le matériel donne un look incroyable. On se sent aux commandes de notre propre vaisseau en 3D! N’ayez crainte, une fois assembler, le jeu se range facilement dans sa boîte!

Bon, les couleurs vives ne sont pas daltoniens friendly, mais j’ai toutefois apprécié les iconographies très claires dans le jeu.

Les règles du jeu sont faciles à lire, il y a beaucoup d’exemples et les images sont super visuellement. D’ailleurs, mes enfants ont adoré l’histoire et regardé la BD.

Star Clicker est un jeu accessible et très familial. Il est rapide à prendre en main et propose peu d’actions à effectuer durant un tour de jeu. Au départ, les enfants pourraient se sentir perdus lors de la seconde phase (les creepers), mais l’adulte sera en mesure de bien guider cette phase de jeu qui est captivante (rempli de rebondissements). Mon fils de 8 ans a adoré ce jeu et il s’amuse comme un petit fou aux commandes de son vaisseau!

Je trouve que les parties sont très fluides et que sa thématique est bien ressentie. J’aime beaucoup le look rétro des disquettes (elles nous ramènent à l’époque des premières Nintendo). Les parties sont bien rythmées et très stimulantes!

J’aime particulièrement son ambiance de jeu qui est à la fois tendue et très prenante (on ressent bien le style de jeu du Tower Defense). On veut réussir à détruire le 8e brouilleur, mais il faut faire attention à ce que la planète C-64 ne perde pas son dernier bouclier et bien gérer la pile des jetons Creepers. C’est stressant, mais tellement stimulant!

Il est à noter qu’il faut trouver un juste équilibre et bien travailler en équipe. Il est nécessaire de bien communiquer et de faire confiance à ses équipiers pour avoir une chance de réussir. De plus, il faut éviter de tuer trop rapidement les creepers. Plus on élimine les creepers, plus ils vont revenir rapidement et malheureusement, la pile va s’épuiser tout aussi vite et déclencher la fin de la partie…

Star Clicker offre une bonne rejouabilité en raison des différents modes de jeux, la mise en place aléatoire du matériel en début de partie et surtout pour l’envie de rejouer. J’aime beaucoup la stratégie évolutive présente dans ce jeu.

Les mécaniques de jeux fonctionnent très bien. Il faut aussi mentionner que le jeu est axé sur la mémorisation et la bonne coopération (il faut se faire confiance en tout temps). Ce qui fait de Star Clicker un jeu très interactif basé sur la collaboration et la prise de discussions entre les joueurs.

Certes, il peut arriver de se tromper de bouton en raison d’une mauvaise mémoire ou bien de tirer sur un vaisseau d’un équipier, mais heureusement le jeu n’est pas très punitif de ce côté. Je dois cependant dire que je ne suis heureuse lorsque l’effet d’une disquette vient chambouler la partie en nous faisant mélanger une section de notre plateau. Je trouve qu’elle vient complexifier le jeu qui est assez limité dans les actions et surtout ajouter du hasard dans l’activation des boutons. Personnellement, n’ayant pas une très bonne mémoire, je n’avais pas besoin de cette difficulté supplémentaire. Toutefois, ce ne sera pas un problème pour tous les joueurs et il faut garder en tête que Star Clicker est un jeu original, très accessible et léger. Il est idéal pour jouer en famille, avec des nouveaux joueurs ou pour une soirée de jeux plus légers.

Attention, léger ne veut pas dire trop simple ou répétitif ou redondant parce que Star Clicker propose plusieurs modules qui vont venir offrir une belle courbe de progression et ajouter beaucoup en termes de difficultés!

Bref, si vous avez envie de jouer à un jeu coopératif, axé sur la mémorisation et la bonne communication, alors Star Clicker sera vous transporter dans son univers intergalactique très originale!  

On aime :
– Le look de la boîte et les illustrations cartoon très colorés et invitantes qui va plaire à toute la famille;
– Les règles simples, faciles à expliquer et rapides à prendre en main;
– Le matériel est d’excellente qualité (on aime les consoles en 3D qui ajoute le sentiment de piloter son propre vaisseau);
– La re jouabilité en raison des différentes modes de jeux et surtout l’envie de rejouer (mise en place aléatoire et stratégie évolutive);
– L’ambiance de tower defense, tendue et prenante;
– Un jeu très accessible, familial, amusant et stimulant;
– L’interaction axée sur la collaboration, la prise de décisions et la bonne communication entre les joueurs;
– La thématique bien présentée et ressentie;
– Les mécaniques de jeu axées sur la mémorisation et la coopération (faire confiance à son équipe);
– Beaucoup d’exemples et d’images dans les règles et l’histoire vont plaire aux enfants;
– Un jeu fluide qui se joue rapidement;
– Une iconographie très claire et utile;
– Ranger le jeu (ce n’est pas un cauchemar et tout se range parfaitement).

On aime moins :
– Se tromper de bouton (mauvaise mémoire) qui nous fait tirer sur un autre joueur (heureusement ce n’est pas très punitif);
– L’effet des disquettes de types Canons ioniques qui vont nous faire mélanger 3 boutons d’une section de notre tableau de bord (certes on ajoute de la complexité, mais aussi du hasard dans l’activation des boutons et je trouve que nos 2 actions sont suffisamment précieuses pour que ce type de disquettes ne soient pas nécessaires surtout lorsque notre mémoire nous joue des tours en temps normal).


On aurait aimé:
– Ne pas devoir assembler les consoles nous-mêmes lors de l’ouverture de la boîte.

Il est à noter que si :
– Le jeu propose de belles couleurs vives, mais il n’est pas daltonien friendly;
– Il s’agit d’un jeu accessible et très familial parfait pour initier les néophytes ou comme premier jeu collaboratif.

8.5/10

Merci à notre partenaire Distribution Dude de nous avoir offert une copie du jeu pour cette chronique.

Nous vous invitons à découvrir d’autres jeux en lisant notre chronique sur le jeu Atheneum

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X
X