Blitzkrieg, avis et chronique de jeu

Dans Blitzkrieg entrez dans la Seconde Guerre mondiale : incarnez la Coalition Alliée ou les puissances de l’Axe et affrontez-vous pour prendre le contrôle des principaux théâtres d’opérations! Faites face à de nombreux choix décisifs. Grâce au format court des parties, revivez toute l’intensité de la Seconde Guerre mondiale plusieurs fois dans la même soirée!

Blitzkrieg
Auteur: Paolo Mori;
Illustrateurs: Alan D’Amico, Paolo Mori, Paul Sizer;
Éditeur: Matagot;
Distributeur: ÎLO;
Nombre de joueurs: 1 à 2 joueurs;
Durée: 20 minutes;
À partir de: 14+;
Thématiques : Seconde Guerre mondiale;
Mécaniques : Jeu de contrôle de territoire, majorité/influence, bag building, stratégie.

C’est quoi le but?

Avec Blitzkrieg, vous devrez faire face à de nombreuses décisions significatives. Piochez des jetons Unité de votre sac pour déterminer votre force et compenser vos pertes. Obtenez des unités supplémentaires et des Armes spéciales, et exploitez au mieux leurs avantages stratégiques tout au long de la partie.

Une bonne perception du champ de bataille vous permettra d’allouer vos ressources militaires aux meilleurs postes pour les campagnes de chaque bataille décisive, vous assurant ainsi la victoire.

Comment on joue?

Chaque joueur commence la partie avec une réserve de jetons Unité (Forces Terrestres, Forces Navales, Forces Aériennes, Blitz aérien, Général et Amiral) et les mélange dans son sac. Pendant la partie, grâce à l’effet de recherche des cases Combat, les joueurs auront accès à de nouveaux jetons Unité appelés Arme Spéciale. Ces unités ont de meilleures valeurs ou permettent de varier les stratégies avec différents effets. Commencez en piochant 3 jetons Unité dans le sac. Le joueur de la coalition de l’Axe commence la partie.

À leur tour, les joueur réalise les étapes suivantes :
1- Placez un jeton Unité de votre réserve sur une case Combat libre;
2- Appliquez l’effet indiqué de la case Combat;
3- Déplacer le marqueur affrontement;
4- Piochez un nouveau jeton Unité dans votre sac et placez le dans votre réserve.

1- Placez un jeton Unité de votre réserve sur une case Combat libre
Prenez un jeton de votre réserve et placez-le sur une case Combat libre d’une des Campagnes actives (la plus haute d’un Théâtre d’opérations avec au moins une case Combat inoccupée) de n’importe quel Théâtre d’opérations. Les Forces Terrestres ne peuvent être placées que sur des cases Terre ou Terre/Mer. Les Forces Navales ne peuvent être placées que sur des cases Mer ou Terre/Mer. Pour terminer, les Forces Aériennes peuvent être placées sur n’importe quel type de case Combat.

2- Appliquer l’effet d’une case Combat
Sur la plupart des cases Combat, une icône est illustrée et représente l’effet qui doit être appliqué par le joueur qui occupe maintenant cette case et doit être appliqué immédiatement après le placement du jeton Unité.

3- Déplacer le marqueur affrontement
Avancez le marqueur Affrontement du nombre de cases égales à la valeur du jeton Unité que vous venez de jouer sur ce Théâtre d’opérations. Déplacez le marqueur Affrontement sur la piste dans la direction qui convient, en fonction de votre camp.

4- Piocher un nouveau jeton Unité
Piochez un nouveau jeton de votre sac et ajoutez-le à votre réserve derrière votre paravent. Au cours de la partie, le nombre de jetons Unité dans la réserve de chaque joueur peut varier. Chaque joueur démarre avec 3 jetons, ce nombre va augmenter ou diminuer suite à des effets, offrant ainsi aux joueurs plus ou moins de choix dans les coups à jouer.

Clôturer et remporter une Campagne
Une Campagne est clôturées dès qu’un joueur place un jeton Unité sur la dernière case Combat libre d’une rangée. Après avoir déplacé le marqueur Affrontement, vérifiez dans quel camp se situe le marqueur Affrontement, car le joueur de ce camp avance immédiatement son marqueur Victoire sur la piste Victoire Globale d’autant de points qu’indiqués à droite de la Campagne. Le joueur qui remporte la Campagne peut également gagner des points supplémentaires si le marqueur Affrontement atteint l’un des icônes Point de Victoire de la piste Affrontement (1 point pour le 1er icône et 2 points pour le second).

Fermer un Théâtre d’opérations
Vous remportez et fermez immédiatement un Théâtre d’opérations lorsque le marqueur Affrontement atteint la dernière cases d’un des 2 camps de la piste d’Affrontement. Lorsque cous fermez un Théâtre d’opérations :
– Toutes les campagnes du Théâtre d’opérations correspondants sont clôturées.
– Appliquez immédiatement et dans l’ordre de votre choix, tous les effets des cases inoccupées de ce Théâtre.
– Gagnez des Points de Victoire de la même façon que si vous aviez clôturer et remporter les Campagnes restantes (pas encore clôturées).

OK, et le jeu se termine quand?

La partie prend fin lorsque l’une de ses conditions est remplies :
– Un joueur totalise 25 points de victoire (ou plus) sur la piste de Victoire Globale à la fin de son tour. Si le joueur de l’Axe obtient en 1er 25 points de victoire, le joueur Alliés joue un dernier tour et suite à cela, le joueur avec le plus de points est déclaré vainqueur. Si c’est le joueur Allié obtient en premier les 25 points, il est immédiatement déclaré vainqueur. Si les 2 joueurs finissent la partie à égalité, c’est le joueur des Alliés qui remporte la partie.
– Au début de son tour, un joueur ne peut pas placer de jetons Unité (car il n’en a plus ou qu’il ne peut pas les placer sur des cases Combat), son adversaire est immédiatement déclaré vainqueur.

C’est tout?

L’extension Japon (inclus dans le jeu) ajoute de nouveaux défis au jeu de base. Et si la coalition de l’Axe avait gagné la Seconde Guerre mondiale et que l’Allemagne avait envahi et occupé les États-Unis d’Amérique? Et… si le Japon se retournait ensuite contre son ancien allié et envahissait l’Amérique sous contrôle Allemand? Avec l’aide de Godzilla? L’extension Japon explore tous ces hypothétiques scénarios! Un joueur contrôle les forces Allemandes et tandis que l’autre contrôle les forces Japonaises dans une batailles pour la domination de l’Amérique dans un univers alternatif de 1946.

Le matériel du mode solo est disponible dans la boîte, mais les règles pour y jouer n’y sont pas… Même s’il est écris sur celle-ci qu’il est possible d’y jouer seul. Voici le lien BGG pour télécharger le PDF:

Blitzkrieg! – Règles Solo – FR – BoardGameGeek

Ce que j’en pense?

La boîte du jeu représente bien la thématique de 2e Guerre mondiale, mais je la trouve assez ordinaire visuellement. Il en est de même pour le plateau de jeu, il n’est pas très attirant pour l’oeil. Cependant, je préfère la nouvelle édition française que celle qui existait en anglais, car le plateau de jeu et les jetons contiennent plus de détails visuels avec un côté plus réaliste et moins ”cartoon” qui rendent mieux la thématique du jeu. Certains seront satisfait du look, pour ma part, je ne suis pas impressionné.

Le matériel est assez minimaliste pour ce genre de jeu à 2 joueurs et c’est parfait! Ce que l’on retrouve dans la boîte est de qualité correcte pour du carton et des cubes de bois. Le plateau de jeu est en carton assez épais et solide. L’extension du Japon est une variante du jeu qui se retrouve dans la boîte avec le verso du plateau et des jetons supplémentaires. Il offre une expérience différente et renouvelée du jeu de base, ajoutant ainsi un gros plus à la rejouabilité de celui-ci.

Blitzkrieg nous amène dans des parties rapides et très fluides. Il en est de même pour la mise en place. En effet, le jeu s’installe vite et peut se jouer facilement en 20 minutes, nous offrant même d’y enchaîner plusieurs parties d’affilée.

Jetons avant (en anglais, à gauche) et maintenant (en français, à droite)

Blitzkrieg est un jeu dynamique et rapide, aux règles simples, mais avec une tournure tactique intéressante. Le livret de règles est court, simple, bien expliqué et bien illustré. Les règles s’expliquent facilement et rapidement à un nouveau joueur, même à un plus jeune. Par contre, il est certain qu’il pourrait ne pas être attiré par la thématique. Le paravent contient un aide-mémoire qui nous permet de ne pas toujours retourner voir des petits détails dans le livret de règles. Cependant, un petit bémol sur le paravent: il y a une erreur sur celui-ci qui diffère avec le livret de règles. Pour la correction, vous pouvez suivre ce lien: Blitzkrieg! – paravent – errata. Je trouve qu’il est dommage qu’une erreur comme cela se retrouve dans une réédition (probablement une erreur qui s’est glissée dans la traduction) et que le jeu indique qu’on peut y jouer en solo alors que les règles pour ce mode ne sont pas incluses dans le jeu.

La mécanique est assez simple, on reconnaît ici un jeu abstrait déguisé en jeu de guerre. Il ne nous demande pas de réfléchir pendant des heures à notre tour, souvent on est limité par seulement quelques choix (les jetons de notre réserve). Vous ne trouverez pas ici la profondeur d’un jeu de wargame complexe avec des placements de troupes et des combats enlevants. Cependant, les effets des jetons placés et des tuiles recouvertes sont assez jouissifs pour les joueurs qui aiment faire mal à leur adversaire. J’ai apprécié son côté ”take that” qui donne du mordant au jeu. Malgré sa thématique qui n’est pas assez ressentie, Blitzkrieg réussit à amener une ambiance tendue, mais agréable. Il suffit que de quelques jetons bien placés pour renverser le cours d’une partie!

Bref, si vous aimez les jeux de guerre tactique mêlant les coups stratégiques, l’analyse des risques et des choix difficiles, tout en offrant des parties rapides, alors Blitzkrieg est pour vous!

On aime :
– Les règles simples, faciles à expliquer et rapides à prendre en main;
– Le matériel est de bonne qualité pour ce type de jeu. La boîte est petite et se transporte facilement;
– La rejouabilité avec l’extension Japon incluse;
– L’ambiance tendue, plaisante et prenante;
– Un jeu très accessible, léger, amusant et agréable;
– L’interaction d’un jeu à 2 joueurs avec des ”take that”;
– Les mécaniques de jeu axées sur de gestion de sac/main
et un système de ”tug of war” (tir à la corde) qui rend le jeu interactif et enlevant jusqu’à la fin;
– Le paravent sert aussi d’aide-mémoire;
– Le jeu est fluide et se joue très rapidement;
– Les symboles/icones sont claires et simples;
– La mise en place se fait simplement et rapidement.

On aime moins :
– Il n’y a pas les règles pour jouer en solo dans la boîte, il faut les télécharger;
– Il y a une erreur sur le paravent / aide mémoire;
– N’est pas extraordinaire visuellement.
La boîte de jeu et le matériel (plateau et jetons) auraient pu être plus beaux.


On aurait aimé:
– La thématique soit plus ressentie et mieux présentée. Le jeu est tout de même abstrait et n’importe quelle thématique pourrait remplacer celle-ci.


Il est à noter que si :
– Vous n’aimez pas être embêté par les autres joueurs, alors il vaut mieux éviter ce jeu. Votre adversaire sera toujours en train de vous nuire.

8/10

Merci à notre partenaire ÎLO de nous avoir offert
une copie du jeu pour cette chronique.

Nous vous invitons à découvrir d’autres jeux de ce distributeur
en lisant notre chronique sur le jeu Aqualin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.