Disruptus, avis et chronique de jeu

Avec l’image de la valise, j’ai pensé au marché actuel. Il existe des valises pour chat, des valises pour chien et pour toutes sortes d’animaux, mais je n’ai jamais vu d’aquarium portatif. Donc, j’ai décidé d’utiliser l’approche “disrupteur” pour créer une valise en plastique durable et hermétique pour transporter mon poisson rouge avec moi facilement et sans crainte que l’eau s’écoule de ma valise de transport!
Ceci est le genre d’idée que vous pouvez créer dans le jeu de créativité et d’innovation Disruptus.

Diruptus
Éditeur et distributeur: FoxMind;
Nombre de joueurs: 1 joueur et +;
Durée: Infini;
À partir de: 10 ans et +;
Thématique : Jeu d’ambiance, jeu de cartes,créativité, coop, familiale;
Mécanique : Construction d’histoire.

C’est quoi le but?

Le but dans Disruptus est d’être le joueur ou l’équipe avec le plus de points à la fin de la partie.

Comment on joue?

Dans un premier temps, il faut faire la mise en place du jeu. Mélanger les cartes et les placer face cachée au centre de la table. Voila!

Ensuite, les joueurs établissent un nombre de tours ou une durée pour la partie. De plus, il doivent choisir un joueur qui sera nommé juge, se joueur changera à chaque tour dans le sens horaire.

Un tour de jeu est composé de 4 étapes:

1. Le juge lance le dé et révèle une ou deux cartes du paquet selon la tâche à accomplir. Soit 1 pour Améliorer, Transformer et “Disrupteur” ou 2 pour Créer et Choix du joueurs.

2. Période d’idéation des joueurs.
Lors de cette étapes, les joueurs doivent noter ou dessiner une idée créative durant 1 minutes en utilisant l’approche décidé préalablement lors du lancé de dé.

Améliorer: Ajouter ou changer des éléments de l’objets pour l’améliorer;
Transformer: Transformer des éléments de l’objet pour lui trouver une nouvelle fonction;
Disrupteur: Regarder l’objet sur la carte et imaginer un moyen de créer quelque chose qui a le potentiel de créer un nouveau marché ou une nouvelle expérience humaine;
Choix du juge: Si le dé désigne le côté Choix du juge, le juge choisi l’approche à utiliser lors du tour, regarde les 2 cartes sur le dessus de la pile et utilise les cartes selon l’approche qu’il a choisi;
Créer: Utiliser des éléments des 2 cartes pour créer un nouvel objet;
Choix des joueurs: En utilisant les cartes 2 cartes révélés, le joueur choisi l’approche qu’il désire parmi l’ensemble des approches.

3. Les joueurs démontrent leurs idées.
Le joueur présente son idée au juge.

4. Le juge prend sa décision.
Le juge désigne le joueur ayant trouvé l’idée la plus créative et lui octroie 1 point. Afin de conserver le compte des points, le joueur conserve la carte utilisée lors de la ronde.

OK, et le jeu se termine quand?

Le joueur ayant le plus de points est nommé vainqueur lorsque le nombre de tour ou le temps établie est terminé.

C’est tout?

Comme le jeu est sensiblement un jeu compétitif, les créateur on pensé ajouter un volet solo et collaboratif dans lesquels l’objectif solo est de créer le plus grand nombre d’idées possible avec les approches ou l’objectif d’équipe est de bâtir à partir des idées des autres afin de pousser les limites de la créativité aussi loin que possible.

Le jeu possède aussi une variante pour jouer avec des enfants plus jeunes qui est de doubler le temps du sablier et de se concentrer sur l’approche Créer pour débuter et ajouter graduellement les autres approches.

Ce que j’en pense:

Commençons par discuter de l’ensemble visuel du jeu Disruptus. La boites de jeu en elle même explique exactement la thématique du jeu. En gros, elle rappel le design d’un dés et, sur presque chaque côté, on retrouve une représentation visuelle de certaines approches du jeu. Les couleurs de la boites sont simplistes en jaune et noir.

Malheureusement, la boite en elle-même passe inaperçu sur une tablette de jeu, puisque pour l’exposer on doit le disposer de façon à voir le dessus de la boite puisque les côtés mettent moins en valeur le logo du jeu.

Au niveau des illustrations, dans l’ensemble du jeu on trouve des images juste et bien représenté, sans ambiguïté et sans fioriture. Cela aide à l’aspect créatif suggéré dans le but, puisque les images sont simple et laisse place à la créativité.


Continuons avec les composantes du jeu. Le matériel contenu dans la boite est minimaliste. On retrouve tout se que nous avons besoin pour le jeu soit les cartes icônes, un dé, un sablier, un bloc-note, rien de plus, rien de moins. L’ensemble du matériel est de bonne qualité, sauf pour l’insert de la boite de jeu. Ce dernier est fragile.

De plus, j’aurais préféré l’utilisation de matériel réutilisable pour la conception du bloc-note, puisque le bloc-note s’écoule rapidement. Je vous suggère de plastifier des feuilles.

Les règles du jeu sont rapides à apprendre et à comprendre. J’ai particulièrement aimé la page d’introduction expliquant l’inspiration derrière l’idée de la création du jeu. À cela s’ajoute une mise en place rapide.

J’ajoute un point positif pour le jeu par la présence de plusieurs façon de jouer soit en compétition, en coopération et en solitaire. Cela augmente de la durée de vie de votre jeu.

Je continue avec l’aspect pratique du jeu. J’aimerais précisé que Disruptus est un jeu créatif qui se sert de la pensé de rupture afin d’aider dans le processus de création des joueurs. Ceci dit, étant un jeu pour les 10 ans et plus, il est facile d’expliquer les différentes approches au 8 ans et plus et avoir du plaisir tout autant qu’avec des adultes et des personnes ayant une compréhensions plus difficile. Donc, Disruptus s’avère accessible à tous.

Les mécaniques sont intuitives, un joueur devient juge, lance le dé, montre une carte, les autres commencent à créé en se servant de l’approche sélectionné par le dé, présentent leur création, le juge sélectionne un gagnant et lui remet la carte du tour, puis on continue.

Je continuerais en disant que la mise en place se fait en un clin d’oeil et c’est un jeu avec lequel on créer un ambiance confortable et chaleureuse qui donne place à l’ouverture à la discussion. Je vous conseil de jouer à se jeu en groupe de 4 à 6 personnes, c’est dans ses moments qu’il est le plus plaisant. Toutefois, le choix du juge étant très subjectif, nous avons choisi de laisser cette étapes de côté.

De plus, je vous conseil de sortir se jeu pour aider à réveiller votre création entre 2 période d’étude ou pour briser le symptôme de la page blanche, mais il se joue très bien lors de soirée en famille ou même à tout moment.

Bref, si vous voulez avez besoin d’un coup de pouce pour sortir de votre tête, vous amuser en groupe ou en famille sans prise de tête, vous avez envie de créer alors Disruptus est pour vous!

On aime :
Les illustrations simple et sans fioriture;
Des règles de jeu simple;
Un matériel de qualité;
Une rejouabilité bien présente puisque vos créations ne seront jamais les mêmes avec une image d’une fois à l’autre;
Une ambiance chaleureuse laissant place à la création;
Un jeu accessible à tous;
Des interactions bien présente, obligatoire et plaisante;

Une mécanique de jeu bien expliqué;
La présence de plusieurs variante de jeu;
Un jeu fluide, une partie se terminera et vous n’aurez pas vu le temps passer.

On aime moins :
Une boite de jeu attrayante mais qui manque de mise en valeur;
Un insert fragile;
Une thématique qui manque d’originalité
.

On aurait aimé:
Un bloc-note réutilisable
;
Savoir le nom de l’auteur du jeu et de son illustrateur.

8/10

Merci à notre partenaire Foxmind de nous avoir offert une copie du jeu Disruptus pour cette chronique.

Nous vous invitons à découvrir d’autres jeux de cet éditeur en lisant notre chronique sur le jeu Manhattan.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X