Yozu, avis et chronique du jeu

Entrez dans le Jardin du Souvenir étincelant avec le jeu Yozu et découvrez le secret de l’Oracle et complétez votre collection d’animaux et de saisons.

Yozu
Auteur : Arnaud Ladagnous;
Artiste: Maud Chalmel;
Éditeur: Capsicum Games;
Distributeur: Distribution Dude;
Nombre de joueurs: 3 à 6 joueurs;
Durée: 30 minutes;
À partir de: 8+;
Thématiques: Animaux, saisons, Chine;
Mécaniques: Jeu de cartes d’observation, de déduction et de mémoire.

C’est quoi le but?

Être le premier joueur à constituer un YOZUKA (4 animaux différents dans la même saison) ou un YOZUMI (un animal identique dans les 4 différentes saisons).

Comment on joue?

1- Mélangez les 32 cartes (4 animaux x 4 saisons, en 2 exemplaires chacun) et formez une pioche, face cachée au centre de la table;
2- Distribuez une carte à chaque joueur qui place devant lui, face visible.

Le premier joueur sera l’Oracle. Il pioche 2 cartes qu’il consulte secrètement. S’il tire 2 cartes identiques (animal et saison), il le fait constater aux autres, les mélange dans la pioche et en tire deux nouvelles.

Les autres joueurs doivent deviner l’une des 2 cartes. Le joueur à la gauche de l’Oracle fait une première proposition composée d’un animal et d’une saison.

Il peut se produire 3 choses:

1- La proposition est bonne (elle est valide s’il elle correspond à l’une des 2 cartes): L’Oracle lui remet cette carte.

Le gagnant peut poser la carte devant lui ou l’échanger avec une carte posée devant un autre joueur.

L’Oracle conserve la seconde carte qu’il pose devant lui, sans pouvoir l’échanger.

2- La proposition ne correspond pas exactement à l’une des deux cartes, mais qu’un élément (animal ou saison) est néanmoins présent: l’Oracle doit indiquer à tous l’élément présent.

Attention, si les 2 éléments sont présents, alors il en révèle un seul au choix.

Le joueur suivant pourra faire une nouvelle proposition avec comme restriction de ne pouvoir citer l’élément qui vient d’être révélé par l’Oracle.

3 – Si la proposition ne correspond à rien du tout: l’Oracle le dit aux joueurs et le joueur suivant peut faire une nouvelle proposition sans aucune restriction.

Si les 2 cartes n’ont pas été devinées, alors les joueurs vont continuer de faire des propositions.

Lorsqu’une carte a été devinée et que l’autre a été conservé par l’Oracle, on passe au tour suivant. Le joueur à la gauche de l’Oracle devient le nouvel Oracle et pioche 2 cartes.

OK, et le jeu se termine quand?

Les tours s’enchaînent ainsi jusqu’à ce qu’un joueur ait devant lui soit:

Un YOZUKA (4 animaux différents dans la même saison);
Un YOZUMI (un animal identique dans les 4 différentes saisons).

Ce joueur remporte la partie!

Pssst. Pour devenir le Maître du Yozu, il faut jouer plusieurs manches et celui qui remporte la victoire 2x le premier, remporte le titre!

Ce que j’en pense?

J’ai été surpris par ce petit jeu abstrait de déduction.

YOZU est visuellement très beau, les illustrations sont vraiment superbes. Elles donnent une belle présence colorée sur une table. Les cartes reflètent bien la thématique chinoise par chaque animal qui est bien représenté dans chacune des saisons et aussi par le verso des cartes.

Le jeu est très léger, facile à apprendre et simple à jouer. Les parties sont plaisantes, rapides et deviendront très vite fluides.

La re jouabilité est bonne, surtout en jouant avec différents groupes de joueurs. Personnellement, j’ai trouvé qu’il se jouait mieux à 4 ou 5 joueurs qu’à 3 ou 6 joueurs.

Vous aurez envie de le sortir dans diverses occasions et aussi d’enchainer quelques parties. J’aurais aimé voir quelques variantes afin de complexifier un peu plus le jeu. En revanche, j’aime bien jouer plusieurs partie pour remporter le titre de Maître du Yozu.

Pour ce qui est du matériel, il est minimaliste, mais très réussi pour ce type de jeu. Contenant seulement 32 cartes, Yozu se transporte facilement très bien n’importe où et ne prend pas trop de place sur une table.

Évidemment, il y a une part de hasard lors de la pige des cartes, mais ceci fait partie du jeu et les parties sont un réel plaisir.

J’aime particulièrement la mécanique de déduction qui est très originale. Il faut savoir bien écouter les réponses données par l’Oracle afin de bien déduire de quelle carte il s’agit.

Le jeu est très malin puisqu’il ne permet pas d’exploiter le dernier indice dévoilé. C’est très bien puisque le jeu serait trop facile! Il est impératif d’être attentif durant toute la partie.

D’un point de vue éducatif, Yozu permet de développer les capacités d’observation, d’attention concentration, d’améliorer de la rétention de l’information ainsi que les capacités de raisonnement déductif. De plus, il permet de développer la reconnaissance et l’association de plusieurs animaux et couleurs.

Bref, si vous recherchez un petit jeu rapide de déduction et qui est très cérébral alors Yozu est pour vous.

On aime :
– Le look de la petite boîte avec un panda;
– Les règles sont très claires, faciles et bien expliquées;
– Le matériel d’une bonne qualité et les illustrations qui sont superbes;
– La mécanique de jeu est originale;
– La déduction est amusante et très efficace;
– Une bonne rejouabilité;
– La thématique est présente;
– Un jeu accessible à tous;
– Les parties sont rapides, fluides et plaisantes;
– Le prix est raisonnable;

– Enchaîner les parties pour remporter le titre de Maître du Yozu;
– Une ambiance de jeu et une interaction entre les joueurs plutôt légères.

On aurait aimé :
– Des règles supplémentaires pour complexifier les parties;
– Un mode coop.

9/10

Merci à notre partenaire Distribution Dude de nous avoir offert
une copie du jeu pour cette chronique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.