Orlog, avis et chronique de jeu

Qui, parmi les fans de jeux vidéos, ne connaît pas Assassin’s Creed ? Ce jeu d’action-aventure développé par Ubisoft est assurément connu mondialement. Aujourd’hui, je vous présente Orlog qui est un jeu de dés inspiré de l’opus Assassin’s Creed Valhalla. Dans Orlog, vous aurez à affronter votre adversaire dans l’univers des vikings. Êtes-vous prêts?

Orlog
Designer: Ubisoft;
Éditeurs: PureArts, Hachette Games;
Distributeur: Randolph;
Nombre de joueurs: 2 joueurs;
Durée: 10 à 15 minutes;
À partir de: 8+;
Thématiques : Divination, Assassin’s Creed, vikings.
Mécaniques : Jeu de dé, d’affrontement et de stratégie.

Photo de l’éditeur

C’est quoi le but?

Dans Orlog, le but est tout simplement d’éliminer tous les points de vie de son adversaire, avec l’aide des dés et des Faveurs Divines.

Photo de MeepleQc

Comment on joue?

Dans Orlog, la partie se joue en plusieurs manches. Chacune de ces manches est composée de 3 phases.

Phase de lancer: Au début de chaque manche, votre adversaire et vous devrez lancer des dés à tour de rôle. Il est possible d’effectuer jusqu’à 3 lancers. Entre deux lancers, vous pouvez choisir quels résultats vous désirez garder et quels dés vous voulez relancer.

Phases de Faveurs Divines: Chaque joueur peut choisir une Faveur Divine à invoquer, puis révèlent leur choix. Ces dernières sont invoquées par ordre de priorité. Celles ayant la même priorité sont jouées et appliquées selon l’ordre des joueurs. Lorsqu’une Faveur est invoquée, son offrande est présentée, et son effet est accordé. Cependant, si un joueur n’a pas assez de jetons Faveurs Divines pour l’offrande, son effet n’est pas accordé.

Phase de résolution: Le résultat des dés de chaque joueur est comparé et calculé.

Les manches s’enchaînent jusqu’à ce qu’un joueur perde tous ses points de vie.

À chaque nouvelle manche, l’ordre des joueurs est inversé.

Photo de MeepleQc

C’est tout?

Non, ce n’est pas tout. Dans Orlog, vous pourrez décider si vous jouez en mode débutant, casual ou expert. Pour vous familiariser avec le jeu, le mode débutant est conseillé. Vous pourrez ensuite passer aux autres modes afin d’ajouter quelques défis supplémentaires.

Photo de l’éditeur

OK, et le jeu se termine quand?

Orlog se termine lorsqu’un joueur n’a plus de point de vie. Son adversaire gagne alors la partie.

Photo de MeepleQc

Ce que j’en pense?

Une bonne majorité des gens (enfin je pense), connaissent Assassin’s Creed. Ce jeu vidéo historique, développé par Ubisoft, possède à son actif plusieurs épisodes. L’épisode Valhalla, sorti en 2020, est le 12e de cet opus. Orlog, est donc inspiré de cet épisode.

Photo de Ubisoft

Premièrement, je peux dire que la boîte de jeu est très minimaliste. Une image de guerrier et des dés sont les seules illustrations présentes sur la boîte. Visiblement, Orlog annonce sans aucun doute un jeu d’affrontement.

Le matériel, même s’il est simple, est de bonne qualité. Le carton est épais et peut être manipulé facilement à plusieurs reprises sans se briser. Les dés sont beaux, texturés et remplis de jolis détails rappelant la thématique. Pour ma part, j’ai vraiment apprécié les deux petits plateaux de dés. Je les ai même utilisé pour d’autres jeux.

De plus, le rangement de la boîte est tout simplement bien intégré et parfait. Tout le matériel a sa place et permet une mise en place beaucoup plus rapide. En prime, rien ne se mélange, on aime ça!

Photo de MeepleQc

Dans Orlog, les règles sont courtes, une page à lire tout simplement. Elles sont, par le fait même, très faciles à expliquer et à comprendre. Les icônes sont peu nombreuses et accessibles. Mon seul petit bémol concernant les règles sont les Faveurs Divines. Le fait est qu’il y en a beaucoup (20 en tout) et que chacune d’elle à sa propre utilité. Vous devrez donc jouer plusieurs parties avant d’être familier avec toutes les Faveurs Divines.

Ainsi, les premières parties seront donc un peu plus longues (pas tant que ça quand même). Il faudra du temps aux joueurs pour choisir de manière adaptée les Faveurs qu’ils voudront utiliser. Ces parties seront inévitablement un peu moins stratégiques et vous n’aurez pas l’impression d’optimiser votre stratégie. Cependant, rassurez-vous, après avoir enchaîné quelques parties vous serez en mesure d’utiliser différentes stratégies pour remporter la partie.

Les courtes parties (10 à 15 minutes) font en sorte que l’on peut sortir Orlog facilement. En ajoutant à cela une mise en place rapide, Orlog est un jeu très accessible. En effet, que se soit en couple, avec votre enfant ou encore avec votre ami, devant une bonne bière, toutes les occasions s’y prêtent.

Lorsque l’on regarde du côté de l’ambiance, elle est plutôt bonne, mais elle peut devenir un peu trop tendue par moment. Inévitablement, lorsque l’on joue un jeu d’affrontement, il faut être en mesure d’encaisser les coups et la perte de points. Surtout à 2 joueurs, l’ambiance peut rapidement devenir déplaisante.

Photo de l’éditeur

J’ai peu de jeu à 2 joueurs dans ma ludothèque, car la majorité du temps, nous jouons en famille. J’ai énormément apprécié les moments passé avec mes enfants pendant les parties. L’interaction étant constante, cela permettait de beaux rapprochements avec mes deux garçons (enfin la majorité du temps).

Mes garçons ont bien aimé la thématique Assassin’s Creed. Étant fan de jeu vidéo, ils ont voulu y jouer dès la réception. Ils n’ont pas été déçus. Dès le début du jeu, on a pu ressentir l’affrontement et le thème des vikings. Personnellement, cette dernière me rejoint moins même si j’ai apprécié Orlog, ce n’est qu’une question de goût.

Selon moi, la thématique et les mécaniques rejoindront un moins grand nombre de joueurs. Effectivement, ce type de jeu s’adresse à un public plus ciblé et plus restreint. Personnellement, je choisis mes jeux selon les avis, les mécaniques et la thématique. Même s’il est difficile en 2022 de définir un objet par genre, Orlog attirera probablement plus d’hommes que de femmes.

Cependant, j’ai beaucoup apprécié les mécaniques qui sont simples, mais efficaces. Plus on joue de parties, plus on développe nos stratégies et plus le jeu devient intéressant. La portion hasard des dés fait en sorte que le jeu n’est pas toujours de notre côté, mais il vous sera toujours possible d’utiliser les différentes Faveurs Divines pour arriver à vos fins.

Je dois avouer que je suis fan des jeux de dés. Et oui! Même si ces derniers ne sont pas toujours super sympathiques avec moi, j’aime y jouer. Dans Orlog, ce que j’ai particulièrement apprécié, c’est que peu importe le résultat des dés, il sera toujours possible, avec l’aide des Faveurs, de pouvoir remporter la partie.

Photo de MeepleQc

Ainsi le bon nombre de Faveurs divines et le hasard des dés fait de Orlog un jeu qui a énormément de re jouabilité. En effet, vous pourrez enchaîner les parties sans être en mesure de prédire la fin de la partie. On aime ça!

De plus, le fait que Orlog possède différents modes augmentent encore plus sa re jouabilité. Après quelques parties ou encore lorsque vous êtes à l’aise avec les différentes Faveurs, n’hésitez pas à les essayer. À la maison, nous alternons souvent selon les différents modes selon nos envies du moment mais notre préféré demeure sans aucun doute le mode expert.

Selon moi, l’âge prescrit pour Orlog est juste. Le concept et les règles sont simples, mais personnellement, je considère qu’un enfant plus jeune peut avoir de la difficulté avec les différentes stratégies utilisées. Et pour ma part, c’est ce qui fait de Orlog un jeu intéressant et captivant.


Bref, si vous aimez les jeux de pur affrontement et faciles d’accès, alors Orlog est pour vous!

Photo de l’éditeur

On aime :
– Le look de la boîte et illustrations qui rappellent sans aucun doute le jeu vidéo Assassin’s Creed;
– Les règles du jeu courtes, simples et faciles à comprendre;
– Le matériel d’excellente qualité, un petit plus pour les bols à dés super pratiques;
– La re jouabilité qui est bonne grâce aux nombreuses Faveurs Divines;
– L’ambiance tendue qui perdure pendant les parties;
– Un jeu accessible à partir de 8 ans;
– L’interaction présente tout au long de la partie;
– Les Faveurs Divines qui peuvent être utilisées de différentes manières même lorsque vous jouez avec le même adversaire;
– La mécanique de stratégie qui sauve le hasard des dés;
Les parties courtes et fluides.

Photo de l’éditeur

On aime moins :
– Le hasard des dés qui pourrait devenir frustrant;
– La thématique qui rejoint un moins grand nombre de personnes.


On aimerait:
– Avoir une version pour 3 ou 4 joueurs.


Il est à noter que si :
– Vous êtes une personne allergique au hasard, alors vous pourriez ne pas aimer ce jeu;
– Vous n’aimez pas être embêté par les autres joueurs, alors il vaut mieux éviter ce jeu.

9/10

Photo de l’éditeur

Merci à notre partenaire Randolph de nous avoir offert
une copie du jeu pour cette chronique.

Photo du distributeur

Nous vous invitons à découvrir d’autres jeux de cet éditeur, ou de ce distributeur
en lisant notre chronique sur le jeu Canopée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.