Hâpy Families, avis et chronique de jeu

En visitant une pyramide, Hâpy active accidentellement une porte secrète et y découvre une tablette antique. Semé par la curiosité, il s’approche avec intérêt de celle-ci mais lorsqu’il est un peu trop près, une divinité apparaît en lui disant que tous les autres dieux se sont sauvés et se sont cachés dans la pyramide. Dans Hâpy Families, vous devez tenter de retrouver les divinités se cachant à l’intérieur de la pyramide.

Hâpy Families
Auteur: Olivier Cipière;
Illustrateur: Anthony Moulins;
Éditeur: LOKI;
Distributeur: LOKI;
Nombre de joueurs: 2 à 4 joueurs;
Durée: ±10 minutes;
À partir de: 5 ans et+;
Thématiques: Pyramides, Égypte, dieux;
Mécaniques: Jeu de cartes, de collection, de reconnaissance de motifs.

Photos de LOKI

C’est quoi le but?

Dans Hâpy Families, vous devez rassembler le plus de divinités possibles d’une même famille et ce, avant les autres joueurs. Pour y arriver, vous devrez fouiller la pyramide pour trouver les dieux qui se sont cachés à l’intérieur de celle-ci.

La pyramide renferme beaucoup de divinités.
Photo MeepleQc

Comment on joue?

Premièrement, il faut faire la mise en place. Pour les premières parties, il est préférable de se fier au livret de règle pour savoir comment bien placer les cartes sur la table. Pour résumer, il faut placer les cartes en forme de pyramide. De plus, il faut faire une rangée avec les cartes faces découvertes, une autre avec les faces cachées et ainsi de suite en alternance jusqu’à la dernière rangée. Une des particularités de cette mise en place spéciale, est le fait que les cartes sont superposées les unes sur les autres, un peu comme au “mahjong” ou dans le jeu “Dragon Castle“.

Quand la mise en place est faite, on peut maintenant débuter la partie.

Un tour de jeu se divise en 3 actions distinctes:

Prendre une divinité: Si la pyramide n’est pas vide, il faut prendre une carte divinité accessible (avec aucune autre carte qui ne la recouvre) et l’ajouter à sa main. Si elle est face découverte, tous les autres voient votre choix. Cependant, si la carte prise est face cachée, elle demeure secrète et seulement vous savez quel dieu s’y cache.

Demander une divinité: Cette action n’est pas obligatoire. Si toutefois vous voulez la réaliser, vous devez choisir un autre joueur et citer un type de carte divinité. Si le joueur possède au moins une carte de cette divinité dans sa main, il doit absolument vous en donner une.

Révéler des divinités: Si vous réussissez à avoir une série de 3 cartes divinité de la même famille (soit de la même couleur) dans votre main, vous devez les placer face visible devant vous. Ces cartes divinités ne peuvent plus vous être demandées par les autres joueurs. Elles restent à vous jusqu’à la fin de la partie.

Les tours de jeux comme celui-ci s’enchaînent ainsi de joueurs en joueurs jusqu’à la fin de la partie.

Photo de LOKI

OK, et le jeu se termine quand?

La partie se termine lorsqu’un joueur a devant lui une des options suivantes:
– Une famille complète de divinité, soit 6 cartes de la même couleur.
ou
– 5 séries de 3 divinités d’une même famille (à 2 joueurs);
– 4 séries de 3 divinités d’une même famille (à 3 joueurs);
– 3 séries de 3 divinités d’une même famille (à 4 joueurs).

Quand l’un de ces objectifs est atteint, le joueur gagne automatiquement la partie.

Une famille complète regroupée ? Vous gagnez la partie !
Photo MeepleQc

C’est tout ?

Quand vous et vos enfants êtes à l’aise avec le jeu, vous pouvez pimenter un peu plus les choses en modifiant la mise en place des cartes. Au lieu de faire une mise en place en pyramide, il est possible de construire une Mastaba, un temple, un tombeau ou un Gizeh. Tous ces modèles de mise en place sont bien indiqués dans le livret de règle.

Le saviez vous ? Hâpy Families revisite en fait le jeu classique des 7 familles. On y retrouve le même principe de demander une carte en particulier à un autre joueur pour lui prendre. On y retrouve également le principe de regrouper des cartes familles, donc de même type. Hâpy Families vient ”pimper” un peu ce classique, au plus grand plaisir des enfants.

Les différents placements proposés.
Photo de MeepleQc

Ce que j’en pense?

Qu’est-ce que je pense de Hâpy Families ? En gros, je trouve que ce beau petit jeu est vraiment sympathique, facile d’accès, mais qui renferme tout de même une bonne profondeur, surtout pour le public cible visé. Voyons voir ensemble, point par point, à quoi on peut s’attendre avec ce jeu.

Côté illustrations, que ce soit sur la boîte de jeu ou au niveau des cartes, celles-ci sont très jolies. Ces illustrations représentent à merveille la thématique du jeu. De plus les différentes divinités, représentés par des animaux, sont vraiment magnifiques. C’est le genre d’illustrations qui selon moi attirent vraiment l’attention des enfants. En plus, même s’il y a 6 cartes divinités d’un même animal donc d’une même famille, ces 6 illustrations sont toutes différentes. C’est, selon moi, une belle petite attention même si les différences entre celles-ci ne sont pas immenses.

Vous voulez un jeu avec peu de matériel pour vos enfants ? Hâpy Families est un excellent choix pour vous car le seul matériel proposé pour ce jeu, est un paquet de 36 cartes. En plus d’avoir de magnifiques illustrations, ces cartes sont d’une bonne épaisseur. Elles sont aussi d’un excellent format, ce qui est un plus pour la manipulation de celles-ci, surtout pour les plus jeunes joueurs.

Le livret de règles est très bien fait. Il est épuré, les différentes sections de celui-ci sont bien divisées et il y a de bons exemples pour expliquer certaines informations. De plus, c’est dans ce livret qu’on retrouve les différentes variantes de placement de cartes.

Est-ce que le jeu est accessible à tous les âges? Voilà un sujet sur lequel je trouve difficile de donner mon point de vue. Le jeu vise un public cible de 5 ans et plus. Cependant, je trouve que plusieurs enfants de 5 ans pourraient avoir de la difficulté à bien comprendre le principe du jeu. En particulier au niveau d’avoir des cartes de la même “famille” ou bien de savoir quelles cartes sont disponibles à être prises dans la pyramide ou non. Par contre, avec un bon support et de l’aide, vos enfants peuvent vite y parvenir et ainsi mieux apprivoiser le jeu.

La mise en place est assez simple sur papier, mais il peut être assez ardus de la faire parfaitement, surtout pour de jeunes enfants. Le fait de placer les cartes en pyramide en superposant partiellement certaines cartes peut vite devenir difficile pour les plus jeunes joueurs. Je propose donc, pour les plus jeunes, que les parents préparent la mise en place pour eux afin que ceux-ci ne se découragent pas du jeu avant même d’y avoir jouer.

La mécanique de jeu où il faut prendre les cartes disponibles, rappelle fortement le jeu du Mahjong, ou même Dragon Castle. Cette phase de jeu peut être assez difficile à assimiler pour les plus jeunes lors des premières parties. Avec un peu d’aide, ils comprendront assez bien le principe.

Le jeu propose une belle petite ambiance de compétition. À force de jouer, les enfants apprennent à bien choisir leur cartes lors de leur première action, pour faire en sorte de ne pas laisser le champs libre aux autres joueurs. De plus, à force de voir jouer les autres, ils pourront bien faire leur choix lors de l’Action de demander une divinité. Cette belle petite interaction entre les joueurs amène ainsi une belle esprit de compétition.

Le jeu propose un côté éducatif pour les plus jeunes. On retrouve en premier la reconnaissance des chiffres qui peut être développée grâce aux chiffres qu’on retrouve sur les cartes divinités. Ceux-ci aident à bien distingués les cartes d’une même famille. Le 2e point éducatif qu’il est possible de développée grâce à Hâpy Families, est la reconnaissance et le regroupement d’une même famille de cartes (on reconnaît bien le jeu des 7 Familles).

Le jeu propose également de faire travailler le côté observation et anticipation de vos enfants. Tout ça grâce à la manière que les divinités sont placés dans la pyramide. Il faut qu’Ils se souviennent où certains dieux sont cachés, mais surtout, comment y accéder. Ils devront aussi faire preuve de stratégie pour réussir à atteindre une carte en particulier, de manière à ce que ce soit eux qui l’obtienne et non les adversaires. Si jamais après quelques parties, vos enfants veulent eux même faire la mise en place initiale, ils développeront même leur dextérité en plaçant les cartes minutieusement les unes par dessus les autres comme le placement l’indique.

Le jeu indique qu’Il peut être joué par 2 à 4 joueurs. Selon moi la meilleure configuration de jeu est à 4 joueurs, par la suite 3 et pour terminer à 2 joueurs. À plusieurs joueurs, on a plus de choix de joueurs avec qui interagir lorsqu’on demande des cartes divinités. Tandis que à 2 joueurs, le jeu prend une tournure un peu plus ”duel” et les actions deviennent un peu trop ”dans ta face”, surtout pour prendre des cartes à son adversaire. Cependant, certains enfants aiment ce genre de tournure et la plupart y prendront un malin plaisir à vous dérober vos cartes les plus nécessaires. Au final, le jeu est parfaitement jouable et ce dans n’importe quel configuration au niveau du nombre de joueurs.

Bref, si vos enfants aiment les jeux de cartes avec une mise en place qui sort un peu de l’ordinaire, alors Hâpy Families est pour eux!

Photo de LOKI

On aime :
– Les illustrations des différentes cartes et de la boîte de jeu;

Le petit format de la boîte de jeu, très facile à trimbaler partout;
– Les règles du jeu qui sont simples et faciles d’apprentissage;
– Le matériel minimaliste, mais d’excellente qualité;
– Une belle rejouabilité;
– Une belle ambiance qui peut devenir compétitive;
– Un jeu accessible à tous (même aux adultes);
– L’interaction lors de l’action de demander une divinité;
– La thématique du jeu très bien représenté à l’aide des illustrations très jolies;
– La mécanique de prise de carte;
Le jeu est fluide, se joue bien et rapidement
;
– Le fait d’avoir revisité le jeu des 7 Familles de manière originale.

On aime moins :
– La mise en place qui peut s’avérer complexe pour les plus jeunes enfants;
– Il peut parfois être difficile de faire la différence entre certaines familles de cartes
.

On aurait aimé :
– Avoir un petit tapis de jeu qui aurait clairement indiqué les emplacement exactes des cartes à placer, pour ainsi faciliter la vie aux plus jeunes joueurs.


On aimerait :
– Un petit mode solo, ou coopératif, qui serait jouable avec le matériel de base du jeu.


Il est à noter que si :
– Vos enfants n’aiment pas trop que les autres joueurs changent leur jeu, Hâpy Families n’est peut-être pas fait pour eux;
– Vos enfants n’aiment pas les mise en place un peu plus ardues, alors il vaut peut-être mieux éviter ce jeu.

9/10

Photo de LOKI

Merci à notre partenaire LOKI de nous avoir offert
une copie du jeu pour cette chronique.

Nous vous invitons à découvrir d’autres jeux de ce distributeur
en lisant notre chronique sur le jeu Box Monsters.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X