What do you meme – edition quebecoise, avis et chronique de jeu

La définition d’un meme est la suivante : image ou vidéo qui, associée à un texte humoristique, se transmet comme un phénomène viral par les réseaux sociaux et se répand rapidement sur internet. Cette dernière est représentative de What do you meme – edition quebecoise, dans ce jeu vous devrez trouver le bon texte humoristique qui, selon vous, correspond le mieux à la photo posée sur la table.

What do you meme – edition quebecoise
Auteur: What do you do meme;
Éditeur: Randolph;
Distributeur: Randolph;
Nombre de joueurs: 3 joueurs et plus;
Durée: 30-90 minutes;
À partir de: 18+;
Thématiques : Images, comique, jeu de party;
Mécaniques : Jeu d’association d’images et de textes, jeu de cartes et jeu d’ambiance.

C’est quoi le but?

Dans What do you meme – edition quebecoise vous devez simplement choisir parmi les cartes en main une citation humoristique qui s’associe harmonieusement (ou pas) à la photo apparaissant sur la table.

Comment on joue?

What do you meme – edition quebecoise est très simple. Après avoir mélangé et distribué 7 cartes-texte à chaque joueur la partie peut commencer.

La personne avec le plus d’abonnés sur Instagram commence la partie en tant qu’arbitre (vous pouvez y aller avec la personne qui a le plus d’amis Facebook aussi c’est vous qui décidez).

L’arbitre regarde autant d’image qu’il le souhaite et en choisit une pour débuter cette manche. Il la montre aux autres joueurs et la pose sur le chevalet en carton afin que tout le monde la voit.

Les autres doivent alors sélectionner une carte-texte qui correspond le mieux parmi les 7 qu’ils possèdent en main. Une fois que tout le monde a fait son choix, tous les joueurs donnent leur carte-texte face cachée à l’arbitre.

Ce dernier les mélange et les lit à voix haute. Il choisit la carte-texte qu’il juge la plus drôle/amusante par rapport à l’image. Le joueur ayant joué cette carte remporte la manche et gagne la carte-image.

Les joueurs défaussent alors les cartes-texte restantes et une nouvelle manche commence. À chaque manche l’arbitre change, c’est alors au joueur à gauche du premier arbitre qui débute la nouvelle manche.

Si toutefois une personne pige une carte Style-libre cette personne doit immédiatement la placée face visible sur la table. Tout le monde défausse ces cartes en main et vous devez alors écrire votre propre texte. Vous pouvez les écrire et les glisser à l’arbitre ou si vous vous sentez courageux vous pouvez à tour de rôle les dire à voix haute.

C’est tout?

Oui c’est tout cependant pour vous amusez encore plus vous pourriez décider de ressortir vos vieilles photos vous retrouverez sûrement des trucs rigolos.

OK, et le jeu se termine quand?

Dans What do you meme – edition quebecoise la partie de termine dès qu’un joueur a atteint 20 points c’est donc dire qu’il aura récolté 20 cartes-image.

Ce que j’en pense?

Voici ce que je pense de What do you meme – edition quebecoise.

Je ne sais pas si vous avez déjà joué à l’osti de jeu mais c’est tout à fait le même principe sauf que cette fois-ci on se retrouve face à des photos. On associe une phrase humoristique par rapport à la photo posée devant nous.

On peut donc clairement dire que What do you meme – edition quebecoise n’a presque pas besoin d’explication et que l’on peut immédiatement s’installer pour y jouer. Il suffit de mélanger et distribuer le gros paquet (je devrais plutôt dire l’énorme paquet) de cartes-texte et ça y est (je dirais aussi de vous préparer un petit verre aussi tant qu’à y être).

Il y a en tout 360 cartes-texte et 75 cartes-image dans What do you meme- edition quebecoise ce qui amène vraiment une excellente rejouabilité. Il est toujours possible de prendre nos propres photos, d’ajouter nos propres textes avec les cartes “Style libre” pour ceux et celles qui veulent ajouter encore plus de variabilité.

La boîte est petite et compacte. Le rangement est très optimisé pour contenir autant de cartes. Déjà sur la boîte nous pouvons apercevoir que le jeu est approuvé par l’osti d’jeu qui nous indique d’emblée de quel type de jeu nous avons affaire. C’est simple et sans flafla.

Les cartes-image du jeu sont drôles et amusantes. Bien entendu elles sont là pour nous faire rire donc la qualité de l’image laisse parfois un peu à désirer mais c’est très loin d’être dérangent étant donné la mécanique du jeu. Elles sont tout de même d’assez bonne dimension afin que l’on puisse les voir facilement de proche comme de loin. What do you meme – edition quebecoise propose des cartes-texte épaisses de dimension standard pouvant être manipulées facilement à de nombreuses reprises.

Mon seul bémol concernant le matériel est le petit chevalet en carton. Il tient bien les cartes-image mais le chevalet est très précaire, il s’accroche facilement et tombe un peu trop souvent à mon goût. Personnellement nous avons plutôt opté pour déposer les images directement sur la table.

Le jeu est classé 18+ de par sa nature vulgaire. Même si certaines cartes-texte possèdent une petite cote 18+ je ne trouve pas le jeu approprié avant l’âge 15 ou 16 ans et ce même en enlevant les cartes-texte les plus “trash”. What do you meme – edition quebecoise s’adresse uniquement à un public cible.

L’idéal pour ce type de jeu est de jouer entre amis (idéalement un groupe de 6 à 12 personnes) avec un verre. Je pense honnêtement qu’il faut être à l’aise avec les gens qui nous entoure. Ou sinon croyez-moi vous allez vite le devenir! Moi j’y joue le plus souvent en fin de soirée avec des amis après avoir pris quelques verres lorsque l’on veut rigoler et s’amuser tout le monde ensemble.

Étant donné la mécanique et le type de jeu What do you meme – edition quebecoise apporte une ambiance assez électrisante, souvent très drôle amenant de petits (et même de gros) dérapements. Je crois qu’il faut vraiment aimé ce type de jeu pour l’apprécier réellement.

L’interaction est constante et apporte souvent de belles discussions et anecdotes à raconter autour de la table. Ce qui nous amène souvent à découvrir différentes facettes des gens qui nous entoure.

Dans What do you meme – edition quebecoise l’arbitre doit décider qui, parmi les joueurs, a (selon lui) choisit la carte-texte qui s’associe le plus à la carte-image. On aurait préféré que l’arbitre puisse jouer son tour au même titre que les autres et que la carte-texte soit déterminer par le vote. Pourquoi? Parce que très honnêtement si vous êtes une gang de joueurs qui se connaissent quand même bien on finit par choisir une carte selon l’arbitre qui attribue le point. On finit par savoir ce que la personne trouve drôle ou non et ainsi avoir plus de faciliter à obtenir des points.

Vous avez toujours aimé jouer à l’osti jeu vous aimerez assurément celui-ci!

Bref, si vous aimez les jeux de gang un peu osé alors What do you meme – edition quebecoise est pour vous!

On aime :
– Les cartes-image qui sont vraiment rigolotes;
– Les règles du jeu courtes et faciles à expliquer;
– Les cartes-image et les cartes-texte de bonne qualité;
– La re jouabilité excellente grâce aux nombreuses cartes disponibles;
– L’ambiance électrisante parfois même complètement disjonctée;
– Un jeu accessible à partir de 18 ans;
– L’interaction constante qui apporte de belles discussions entre amis;
– La variante proposée avec nos propres photos qui nous rappellent de bons (ou mauvais) souvenirs;
– Les mécaniques simples mais efficaces pour s’amuser;
Le jeu est fluide, se joue bien.

On aime moins :
– Le petit chevalet en carton qui ne tient tout simplement pas les cartes-image;
– Le fait que l’arbitre ne puisse pas jouer lorsque c’est son tour;
– Devoir changer les 7 cartes en main à chaque tour.


On aurait aimé:
– Avoir plus de cartes Style libre pour laisser aller encore plus notre imagination
.

On aimerait:
– Éventuellement avoir une version plus familiale
.

Il est à noter que si :
– Vous êtes une personne de nature timide et que vous n’êtes pas à l’aise en groupe, alors il vaut mieux éviter ce jeu.


8/10

Merci à notre partenaire Randolph de nous avoir offert
une copie du jeu pour cette chronique.

Nous vous invitons à découvrir d’autres jeux de ce distributeur
en lisant notre chronique sur le jeu Bluffer.

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

X
X